Rebelles non-violents

Reporter de guerre, une campagne choc de RSF

Jeudi 28 Avril 2016


Reporters sans frontières (RSF) lance sa nouvelle campagne vidéo, " Reporters de guerre " afin, dit l'organisation, de  " prendre conscience de l' urgence de soutenir la profession sans laquelle on ne connaîtrait jamais les réalités de la guerre." Le métier a perdu 40% de ses effectifs ces quinze dernières années.

En complément de la campagne de RSF, il est bon, pour comprendre, de visionner ce film «  Reporters, prix de la guerre » réalisé par Jean-Paul Ney, grand reporter et professeur à l'Ecole Supérieure de Journalisme de Lille et les élèves du Master JRI de l'ESJ. Dix-huit grands reporters, hommes et femmes, photographes, cameramen, écrivains, parlent en face à face. Ce sont vingt-six minutes de témoignages de ceux et celles, passionnés certes, qui, parfois au prix de leur vie, nous rappellent la barbarie de la guerre, barbarie à laquelle peuvent succomber des êtres humains.


Nouveau commentaire :




Pourquoi ce blog
Marie-Anne Divet
Marie-Anne Divet
Ce qui m'a intéressée dans les idées de Gandhi, c'est le choix. Ou de réagir à la violence par la violence ou de répondre, en me creusant la tête, d'une autre manière, qui respecte l'être humain, comme un autre moi-même. J'aime cette obligation de faire autrement, d'une façon active et créative, une manière d'être à l'autre et non d'avoir l'autre.
Pédagogue de profession, j'aime cette idée que nous puissions collaborer, lecteurs/lectrices, expert/e/s, pour partager nos questions, mettre en commun nos réflexions et mutualiser nos ressources pour agir au quotidien là où nous vivons.

Marie-Anne Divet






Cette semaine sur Histoires Ordinaires