Rebelles non-violents

Palestiniennes et israéliennes : la marche des mères pour la paix

Jeudi 12 Janvier 2017


Elles sont venues de Metula, à la frontière libanaise d'Israël, de la ville arabe d'Umm al-Fahm, de Tel-Aviv et d'Eilat. Les femmes du mouvement Women Wage Peace ont défilé dans les rues de Jérusalem et marché sur les rives du Jourdain. Elles ont défilé pour la paix avec Laymah Gbowee, la militante libérienne, co-lauréate du Prix Nobel de la Paix 2011 et  Yael Deckelbaum, auteure de la " Prière des Mères ".

Le mouvement a été lancé en 2014 suite à la mort dans la bande de Gaza de 73 Israéliens et 2200 Palestiniens, tués pendant les  50 jours de combats de l'opération " Bordure protectrice ". Ces femmes, palestiniennes et israéliennes, veulent travailler et coopérer ensemble afin d'augmenter les chances d'un processus de paix plus efficace.

Le 4 octobre 2016, elles se sont rassemblées pour une Marche de l'Espoir. Deux semaines plus tard, à l'extrémité nord de la mer Morte, plus de 4000 femmes ont dit ensemble une prière judéo-musulmane pour la paix. Ce soir-là, plus de 15.000 se sont rassemblés devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem appelant à une action.

Pour en savoir plus, lire l'article du Monde de Piotr Smolar, correspondant à Jérusalem

Nouveau commentaire :




Pourquoi ce blog
Marie-Anne Divet
Marie-Anne Divet
Ce qui m'a intéressée dans les idées de Gandhi, c'est le choix. Ou de réagir à la violence par la violence ou de répondre, en me creusant la tête, d'une autre manière, qui respecte l'être humain, comme un autre moi-même. J'aime cette obligation de faire autrement, d'une façon active et créative, une manière d'être à l'autre et non d'avoir l'autre.
Pédagogue de profession, j'aime cette idée que nous puissions collaborer, lecteurs/lectrices, expert/e/s, pour partager nos questions, mettre en commun nos réflexions et mutualiser nos ressources pour agir au quotidien là où nous vivons.

Marie-Anne Divet






Cette semaine sur Histoires Ordinaires