Rebelles non-violents

Girls of paradise ou comment attaquer le confort des "clients"

Jeudi 17 Novembre 2016


" Girls of paradise ", cela sonne comme un site de rencontres, un des ces nombreux sites aux offres prostitutionnelles. 

En réalité, c'est un dispositif imaginé par l’agence McCann pour le Mouvement du Nid. Derrière les images, les profils, les descriptifs des prestations, se cache la vérité. Au coup de fil qu'on peut passer, ce n’est pas une personne prostituée qui répond mais une sympathisante de l’association, qui révèle au "client" l’histoire vraie qui se dissimule sous le profil convoité.

Sur la vidéo, vous entendrez le "client" : " Je t’appelle par rapport à ton annonce sur le site, j’aimerai savoir quelles sont tes pratiques et tes tarifs..." " Tu cherches à joindre Inès, répond la sympathisante du Nid, mais ce ne sera pas possible. Inès est morte. Elle a été jetée d’un pont par son proxénète."

"Girls of Paradise", qui comprend trois spots audio et un case study, a été récompensée par le prestigieux Clio Award  en septembre 2016, une consécration internationale. La campagne a été réalisée gracieusement pour le Mouvement du Nid par l’agence McCANN Paris.

Pour savoir en plus, cliquez ici

Nouveau commentaire :




Pourquoi ce blog
Marie-Anne Divet
Marie-Anne Divet
Ce qui m'a intéressée dans les idées de Gandhi, c'est le choix. Ou de réagir à la violence par la violence ou de répondre, en me creusant la tête, d'une autre manière, qui respecte l'être humain, comme un autre moi-même. J'aime cette obligation de faire autrement, d'une façon active et créative, une manière d'être à l'autre et non d'avoir l'autre.
Pédagogue de profession, j'aime cette idée que nous puissions collaborer, lecteurs/lectrices, expert/e/s, pour partager nos questions, mettre en commun nos réflexions et mutualiser nos ressources pour agir au quotidien là où nous vivons.

Marie-Anne Divet






Cette semaine sur Histoires Ordinaires