Rebelles non-violents

Des mères témoignent : " Nos larmes ont la même couleur "

Jeudi 1 Juin 2017


Bushra Awad et Robi Damelin devraient se haïr.

Robi est israélienne et son fils David de 28 ans est abattu en 2002 par un sniper alors qu'il effectue sa période de réserve obligatoire en Palestine. Bushra, la palestinienne, perd son fils de 17 ans, Mahmoud, tué en 2008 par un soldat israélien dans son village de Cisjordanie.

 

La même douleur qui aurait pu les diviser, les rapproche. Elles militent toutes les deux au Cercle des parents-Forum des familles, une association qui rassemble des familles israéliennes et palestiniennes endeuillées par le conflit.

 

Anne Guion, reporter à l’international de l’hebdomadaire La Vie depuis une quinzaine d'années, découvre le Cercle lors d'un reportage et recueille le témoignage de ces deux mères.

 

«  Nos larmes ont la même couleur » fait partie de la collection "Pour un monde meilleur", dirigée par Frédéric Koskas. Elle met en lumière l'engagement de femmes et d'hommes. 5% des bénéfices de la vente sont reversés à des actions sociales et solidaires.


Nouveau commentaire :




Pourquoi ce blog
Marie-Anne Divet
Marie-Anne Divet
Ce qui m'a intéressée dans les idées de Gandhi, c'est le choix. Ou de réagir à la violence par la violence ou de répondre, en me creusant la tête, d'une autre manière, qui respecte l'être humain, comme un autre moi-même. J'aime cette obligation de faire autrement, d'une façon active et créative, une manière d'être à l'autre et non d'avoir l'autre.
Pédagogue de profession, j'aime cette idée que nous puissions collaborer, lecteurs/lectrices, expert/e/s, pour partager nos questions, mettre en commun nos réflexions et mutualiser nos ressources pour agir au quotidien là où nous vivons.

Marie-Anne Divet






Cette semaine sur Histoires Ordinaires