Rebelles non-violents

Alep : la vie, la bombe, la mort

Mercredi 12 Septembre 2012


La photographe Tracey Shelton était, début septembre, à Alep, avec le bataillon Noor Den al-Zenke, sur la ligne frontière des combats contre les forces gouvernementales. Les photos qu'elle nous livre sont au point de rupture de la vie. 

Tracey Shelton raconte

« Cette petite rue est devenue une maison de fortune pour les combattants : ils y boivent le thé et discutent alors que quelques-uns d'entre eux montent la garde au coin de la rue. Ce matin-là, les hommes se relaxent, plaisantent en nettoyant les "restes" de l'attaque de la veille. Cette fois-ci, ils n'ont pas vu venir le danger. Alors que le nuage de fumée envahit la rue, nous reculons et les attendons apparaître du nuage de poussière et de débris. Personne. Trois hommes disloqués qu'un véhicule va emporter. Les survivants lavent le sang et nettoient le sol. De nouveaux combattants arrivent pour prendre leur poste. Et la bataille continue. »

Pour visionner les photos de Tracey Shelton, cliquez ici

Nouveau commentaire :




Pourquoi ce blog
Marie-Anne Divet
Marie-Anne Divet
Ce qui m'a intéressée dans les idées de Gandhi, c'est le choix. Ou de réagir à la violence par la violence ou de répondre, en me creusant la tête, d'une autre manière, qui respecte l'être humain, comme un autre moi-même. J'aime cette obligation de faire autrement, d'une façon active et créative, une manière d'être à l'autre et non d'avoir l'autre.
Pédagogue de profession, j'aime cette idée que nous puissions collaborer, lecteurs/lectrices, expert/e/s, pour partager nos questions, mettre en commun nos réflexions et mutualiser nos ressources pour agir au quotidien là où nous vivons.

Marie-Anne Divet






Cette semaine sur Histoires Ordinaires