1 Novembre 2013 - écrit par - Lu 47624 fois

Bonnets rouges ou gros bonnets, la révolte manipulée.

Voila plus d'une semaine que je ronge mon frein face à cette soit disant révolte des bonnets rouges du Finistère, choqué que l'on puisse référer cette fronde médiatique, manifestement manipulée par les franges les plus conservatrices du Medef, de la FDSEA, des transporteurs ou de l'institut Locarn, à la révolte du papier timbré de 1675.


Bonnets rouges ou gros bonnets, la révolte manipulée.
Les Bonnets Rouge, paysans prolétaires, se révoltaient contre le pouvoir centralisateur et absolu du Roi et la levée d'impôts pour faire la guerre contre la "Hollande". Les gros bonnets du patronat industriel et agricole en Bretagne, se sont levés contre la mise en place d'une fiscalité écologique unanimement votée par les élus de la république. L'amalgame entre la fiscalité et la crise économique leur permettant de se dédouaner de leurs responsabilités d'acteurs économiques. 

A toutes révoltes il faut des troupes : l'occasion était trop belle de mobiliser les ouvriers de chez Gad, Marvin Harvest et autres entreprises qui ferment et licencient à tour de bras dans le Finistère, en les centrant sur un objet symbolique de révolte, le portique à abattre et en leur désignant un seul responsable : Hollande et le gouvernement socialiste. 

Tétanisés par la force des images et des symboles, marque d'un manque de repères politiques affligeant, les élus de gauche de la région n'ont su, dans un premier temps, que relayer et amplifier la force médiatique du mouvement. Des militants de gauche sincères ont même parfois prêté main forte à son organisation !  Très chahutés - peu présents - dans les entreprises concernées, les grands syndicats ont peiné à réagir.

Heureusement, à la veille d'une seconde manifestation à Quimper, convoquée sur les même bases que celles du week-end dernier, trois organisations syndicales (CGT, FSU et SUD) apportent une lecture politique de l'évènement et offrent l'occasion à la colère sociale de s'exprimer dans un autre cadre. Voir ici l'appel des organisations 

Je regrette personnellement que ne se joigne pas au mouvement la CFDT qui très tôt dans la semaine, par les positions notamment de son syndicat des transports et de l'environnement  a su identifier la nature du mouvement manipulé et resituer les perspectives de la fiscalité écologique, mais ne parvient pas à trouver la bonne manière de mobiliser.


Drôle de petite musique

Ce qui se passe en Bretagne est à relier aux autres tentatives d'une frange de la droite qui depuis le mouvement du mariage pour tous a réappris les vertus de la rue - et de la résonance médiatique des actions violentes - comme moyen d'action politique.  Les manifestations pour l'ouverture des magasins le Dimanche qui unissent aux "bricoleurs en colère"les employés revendiquant le droit au travail et aux heures supplémentaires sont de cette nature. En utilisant les méthodes et les symboles de la gauche de protestation leurs instigateurs développent une stratégie très efficace de déstabilisation à la fois du pouvoir et des organisations politiques et syndicales progressistes.

Et l'on peut parier que des mouvements semblables vont se multiplier dans les mois à venir autour de la thématique de défense des libertés naturelles bafouées, de la classe moyenne écrasée par l'impôt et les charges, des vrais travailleurs (indépendants, patrons, bons ouvriers non syndiqués) qui travaillent et peinent pour tout le monde...  Antienne bien connue, petite musique de fond que d'aucuns aimeraient interpréter en symphonie dévastatrice.

Voici un ensemble d'articles relevés sur internet qui éclairent l'évènement.

-> L'article Tout ce que vous voulez savoir sur l'écotaxe   et L'éditorial d' Ar C'hannad 

-> Les mots d'humeur pertinents et impertinents de Dilahd sul 

-
  > L'article du Huffington post qui identifie bien les questions que posent le modèle de  développement de l'agro alimentaire en Bretagne : Agro alimentaire, l'envers du décor.

-> L'éditorial de Michel Guilloux dans l'Humanité : De Bretagne et d'ailleurs

-
  > Deux article du Monde: Itinéraire d'une mesure qui faisait consensus    et   comment la droitosphère a récupéré le mouvement Breton

-
  > L'article de Reporterre : L'écotaxe est bonne pour l'économie locale




              

Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

6.Posté par gjzsaeyd le 01/06/2015 19:21 (depuis mobile)
Light Yagami is a stellar high school student, bored by life and disgusted by much human misbehavior, who picks up a stray notebook. It turns out the notebook was intentionally dropped by Ryuk, a splendidly terrifying death god, who was equally bored

5.Posté par bdstekxhy le 01/06/2015 15:37 (depuis mobile)
Shots 鈥?Ogden 39, Missoula 38. Saves 鈥?Ogden 34 (Tyler Fallica), Missoula 36 (Michael Mcdaniel). Penalties 鈥?Ogden 18, Missoula 12. Power-play opportunities 鈥?Ogden 3-8, Missoula 3-10. Officials 鈥?Ryan Geiges, Dave Liegakos, Pat Clay. Atten

4.Posté par Benjamin le 17/11/2013 13:35
Cet article sonne juste face à cette petite musique malsaine, qui consiste à refuser l'éffort collectif qu'est l'impôt, sur un fond de relent communautariste breton.
Je pense aussi que ce mouvement sous influence ne sera malheureusement pas le dernier.

3.Posté par flouret le 13/11/2013 12:14
merci pour cette mise au point ; la bretagne n est pas cette caricature extremiste montrée chaque jour !

2.Posté par Corto Fajal le 11/11/2013 10:31
il est tout aussi vrai que la posture médiatique qui consiste à distillé habilement l'idée que le mouvement des bonnets rouges est entièrement "récupéré" politiquement par le patronat et la droite..; est la meilleure parade politique et patronale pour eviter justement cet embrasement populaire que malgré tout pourrait promettre ce mouvement.... et du coup, en "intelittgensia" servile.. ce sont nos esprits qui se font manipuler... en rejettant toute "solidarité" avec ce mouvement.... qui pourtant à tout pour être populaire.... en réfléchissant bien... qui est manipulé? il y a sur le terrain, certes des patrons qui encouragent les manifs pour leurs propres intérêts... celle de voir une taxe en moins, mais il y a aussi et c'est la majorité... un paquet de gens qui flippe et en ont raz le bol d'être les vaches à lait et les sacrifiés du système... les patrons et la droite ne sont dans ce combat que des alliés temporaires...pourquoi est-ce qu'au contraire ce ne serait pas le soulèvement populaire qui les manipulerait un peu pour enfin se faire entendre? Quand je vois que les premiers qui ont dénoncé la "manipulation" sont du nouvel obs, du point ou du parisien... je rigole....

1.Posté par sloric le 03/11/2013 08:09
Super ! Enfin, une analyse objective de la situation. Que ne paraît-elle pas dans les grands médias !

1 ... « 93 94 95 96
Nouveau commentaire :