Villejean résiste aux vio
Enquête

Villejean résiste aux violences


. La réduction des budgets nuit à la vie quotidienne des habitants de quartiers populaires, comme Villejean.  Photo Catherine Verger
. La réduction des budgets nuit à la vie quotidienne des habitants de quartiers populaires, comme Villejean. Photo Catherine Verger
Pauvreté,  précarité, chômage expliquent une grande part des difficultés rencontrées par les habitants de Villejean, Des causes économiques et sociales rendent la vie difficile ici comme dans les quartiers périphériques de Rennes et des autres métropoles.
Les dégradations se stabilisent, les vols et violences diminuent, mais consommation et trafic de stupéfiants augmentent entre 2019 et 2020
Les dégradations se stabilisent, les vols et violences diminuent, mais consommation et trafic de stupéfiants augmentent entre 2019 et 2020
L'image du quartier de Villejean est affectée par diverses formes de délinquances. Elles existent mais sont limitées à quelques lieux (trafic de drogue) et sont exceptionnelles (coups de feu...). Les habitants du quartier rencontrent aussi des difficultés quotidiennes qui constituent d'autres formes de violence. Les chiffres de délinquance (1) donnent des informations plus précises même si ces données ne disent pas tout : il s’agit de faits constatés, déclarés et enregistrés.  Les deux informations se complètent.
1 ... « 5 6 7 8
Pour une image vraie de Villejean
Michel Rouger
Depuis un peu plus de trois ans, le blog “Villejean, les énergies d’un quartier” donne la parole aux femmes et aux hommes, aux jeunes et moins jeunes, aux professionnel·le·s et militant·e·s, qui agissent, innovent, créent des liens entre les quelque dix-huit-mille Villejeannais. Ces portraits et ces reportages montrent combien est injuste l’image du quartier souvent véhiculée à l’extérieur.

Les violences du quotidien, les trafics et autres délits existent. Il faut les dire mais les mesurer, les expliquer et donner la parole à celles et ceux qui connaissent le mieux le sujet, qui préviennent ou atténuent ces violences par leur métier ou leur engagement associatif.

Durant plusieurs semaines, des journalistes d’Histoires Ordinaires les ont rencontrés. Tout a été abordé. Les causes d’abord : le chômage, les bas revenus, les logements insalubres, le manque de logements sociaux, la solitude, les difficultés d’accès aux outils numériques, aux services publics, à la langue française, toutes ces choses du quotidien qui rendent la vie compliquée, qui font que des jeunes dérapent.

Ont été explorées en même temps les multiples initiatives pour prévenir, atténuer, enrayer ces expressions multiples de violences. Enfin, des idées ont été avancées pour améliorer la cohabitation, la connaissance mutuelle, le vivre ensemble dans ce quartier si multiculturel.

Bonne lecture !

Michel Rouger

Une enquête de Jean-François Bourblanc, Clotilde Chéron et Catherine Verger avec la participation de Michel Rouger et Tugdual Ruellan

Pour livrer idées, propositions ou désaccords. Utilisez aussi le commentaire au bas de chaque article.

Au nord-ouest de Rennes, le quartier de Villejean a été construit à partir de 1963

Villejean s'organise autour de la dalle Kennedy Deux activités importantes structurent le quartier : l'Université et le CHU de Pontchaillou