Menu


Bienvenue


"On ne peut pas peindre du blanc sur du blanc, du noir sur du noir. Chacun a besoin de l'autre pour se révéler" (proverbe africain)
Le jeune migrant a découvert la peinture, il  expose à Tréguier
En février 2022, nous présentions Hamza, 18 ans, arrivé en France adolescent après un long périple (voir ci-dessous). Jusqu'au 28 janvier, il expose à Tréguier, à la librairie Le Bel Aujourd'hui.
Peindre, la découverte d'Hamza

Uncategorized

Et si les migrants étaient une solution pour les territoires ?
Le "Réseau des Territoires Accueillants", qui fédère des communes, des élus, des associations et des syndicats en Ille-et-Vilaine pour "permettre un accueil digne des migrants", organise une rencontre le 22 octobre à Mordelles". Le Réseau, qui s'est donné une "Charte pour l'accès au travail des sans papiers", cherche,  à travers cette rencontre de samedi, "faire évoluer les pratiques administratives faisant obstacles au droit de travailler des migrants".

Des tas d'entreprises ayant du mal à recruter, tout le monde serait gagnant. "Les pénuries de main d’œuvre constituent un facteur de ralentissement économique", indiquent les organisateurs. Il faut donc débloquer "des autorisations de travail pour les personnes exilées, sans titre de séjour, comme cela existe déjà dans de nombreux pays européens, dont l’Allemagne, l’Espagne ou le Portugal."
En parallèle, le Réseau " a répertorié plus de 500 migrants actuellement en attente d’une autorisation de travail". Et de rappeler que "nombre de migrants sont volontaires pour des métiers « en tension »".

La rencontre a lieu de 13 h 30 à 18 h salle de la Biardais avec le programme ci-dessous. Pour plus d'informations, s'adresser à territoires.accueillants35@gmail.com

 

Uncategorized

Dimanche 3 juillet 2022, c’est la fête de fin d’année au conservatoire de Saint-Brieuc. Sur la scène, dans le cloître, des corps allongés, des sacs à dos qui volent, des paroles fortes qui retentissent comme des cris. Les dix jeunes du groupe « Herbes Folles et Macadam », mettent leurs tripes dans ces « Enracinements » qu’ils ont construits ensemble au fil des répétition
1 2

Pourquoi ce blog
Michel Rouger
Comme Ulysse, ils et elles ont fait un long et douloureux voyage. Ils sont jeunes et ils ont une sacrée expérience de la vie. Ils se posent des questions et ont des rêves… enfin pas trop, car ils n’ont pas le choix, ils doivent aller de l’avant pour faire leur trou en France. Ils ont la crainte de ne pas savoir faire et l’espoir d’y arriver un jour.
Diogo, Mamadou, Abdul, Fatima, Abbas et les autres vous souhaitent la bienvenue dans toutes les langues et vous convient à découvrir qui ils sont et ce qu’ils font.