Menu


Bienvenue

"On ne peut pas peindre du blanc sur du blanc, du noir sur du noir. Chacun a besoin de l'autre pour se révéler" (proverbe africain)

Là, dans "Boza", tout est dit de sa vie

Jeudi 9 Juin 2022


"J’ai fait le Cameroun et le Nigéria. Après le Nigéria, je suis allé au Niger. Après le Niger, en Algérie. Après l’Algérie, j’ai fait le Maroc. Après le Maroc, j’ai fait l’Espagne. Et après l’Espagne, je suis arrivé en France." explique-t-il Ulrich Cabrel dans la vidéo de BRUT. Original. Il a 15 ans et fait le grand voyage pour venir de Bonaloka, le bidonville de Douala au Cameroun à Saint Brieuc où l'accueille, en 2017, Étienne Longueville, bénévole au CAJMA22.  

Ulrich Cabrel et lui  racontent dans "Boza" le périple et l'arrivée en France faits d'obstacles, de dangers, de bassesses mais aussi d'humanité. "S'il y a un truc que je retiens de tout ce que j’ai vécu en France, c’est l’accueil. Et l’attention des profs. Les professeurs, vraiment, ils font un travail de ouf ! J’aimerais leur rendre hommage. Je pense aussi aux associations, qui militent et se battent pour la réussite des migrants, pour l’acquisition de nos papiers." 


A lire
Boza ! par Ulrich Cabrel et Étienne Longueville, éditions Philippe Rey, 380 pages, 19,50 €



Pourquoi ce blog
Michel Rouger
Comme Ulysse, ils et elles ont fait un long et douloureux voyage. Ils sont jeunes et ils ont une sacrée expérience de la vie. Ils se posent des questions et ont des rêves… enfin pas trop, car ils n’ont pas le choix, ils doivent aller de l’avant pour faire leur trou en France. Ils ont la crainte de ne pas savoir faire et l’espoir d’y arriver un jour.
Diogo, Mamadou, Abdul, Fatima, Abbas et les autres vous souhaitent la bienvenue dans toutes les langues et vous convient à découvrir qui ils sont et ce qu’ils font.