L'ouvrage "Hola desde Cuba" étant épuisé, Histoires Ordinaires propose en accès libre les vingt-quatre portraits réalisés par notre ami poète et philosophe Juan Lazaro Besada dans sa ville de Trinidad ainsi que le portrait de l'auteur.
Rosa Nibia, une rose qui chante et qui enchante
La musique, ce langage universel qui remplit l’homme de joie, qui sert à adoucir les peines ou à profiter pleinement des joies, a, à Trinidad, beaucoup d'adeptes. Aujourd’hui je vous rapporte la vie de Rosa Nibia, une chanteuse dont l'existence, remplie de multiples accidents, exprime la volonté de devenir une véritable artiste. 
 
Mulâtre, de haute taille et bien en chair, avec des yeux d’un regard pénétrant et une voix douce et sereine, Rosa Nibia, née en 1976, a commencé à chanter à 5 ans, lorsqu'elle était en maternelle, dans sa ville natale de Fomento. Á 6 ans, elle intégrait un sextuor d’enfants de la Maison de la Culture de Fomento, son premier professeur l’initia alors au chant choral. 
 
L’année suivante, appartenant à une formation chorale, elle débutait des cours de chant avec une professeure appelée Carmen, puis était préparée à devenir chanteuse soliste par une autre professeure, Zoila, qui lui a appris les premiers rudiments du chant lyrique.   
Mercredi 26 Mars 2014 Commentaires (1)

Un guide singulier
En ces temps où la technologie est engagée sur une voie incontrôlable, se rapprocher de la nature peut être une bonne manière de trouver un peu de repos et de paix, d’échapper aux bruits du quotidien et de recharger les énergies pour faire face au rythme vertigineux que la modernité impose à nos vies.
 
C’est pour cela qu’il n’est pas rare que les nombreux touristes visitant Trinidad jouent sur la possibilité de faire des excursions à cheval dans les lieux naturels de la ville : ils permettent tellement de profiter d’une paix naturelle et réparatrice des nerfs stressés. 
 
Faire des excursions sur le dos des chevaux, c'est à cela que  consacre sa vie quotidienne Neosmani, un Trinitario de souche, né en 1971. Il organise et guide les touristes sur ces parcours. Converser avec lui c’est entrer dans cet univers d'ingéniosité que les cubains ont pour survivre dans les temps difficiles. 
 
Neosmani a étudié jusqu’à la deuxième année de secondaire. Ensuite, en 1985, il a commencé à travailler en compagnie de son père, en construisant des maisons en bois dans les plaines de Magua, un petit village qui se trouve à quelques 40 km de Trinidad. 
 
Jeudi 13 Mars 2014 Commentaires (0)

Un jeune éclectique
Il y a des vies passionnantes. Si passionnantes qu’elles peuvent provoquer de profonds frissons. D’une de ses vies je veux vous parler aujourd’hui, car il s'agit d'un jeune que l'on pourrait qualifier de véritable héros du quotidien. 
 
Ce jeune, dont le nom est Darién, a une biographie où se mêlent, comme dans un harmonieux kaléidoscope, les sciences et l’art.
 
Fils d’une professeure d'espagnol à la retraite, qui dirige aujourd’hui une auberge accueillant les nombreux touristes qui visitent la ville, Darién a obtenu le diplôme de Licence en Sciences Pédagogiques spécialité Informatique en 2011, bien qu'ayant déjà, depuis 2005, celui de Technicien en Informatique de l’Institut Polytechnique de Trinidad.
 
Sa vie est marquée par l’art. Il est proche parent d'Isabel Béquer, « La Profunda », la plus importante troubadour de Trinidad, sa mère est aussi chanteuse et guitariste, tout comme plusieurs de ses oncles, et l'un de ses frères est un excellent musicien résidant aujourd’hui aux États-Unis. 
 
Jeudi 27 Février 2014 Commentaires (0)

De comptable à chauffeur, toujours les chiffres sur le dos
Même si la comptabilité est un domaine de travail très important pour certaines personnes, il y a des moments où il est sain de changer d'activité. C’est le cas de Delvis, un sympathique jeune de 22 ans qui a décidé de donner du nouveau à son existence par des chemins éloignés de ceux pour lesquels il avait étudié.
 
Fils d’une mère bibliothécaire, employée actuellement comme gardienne de nuit dans une institution éducative de la ville, et d’un ouvrier pour qui le bâtiment est étroitement lié à sa vie, Delvis a suivi des études jusqu’au secondaire, puis il est entré à l’Institut Polytechnique d’Economie pour obtenir le diplôme de technicien en comptabilité en 2010. 
Jeudi 5 Décembre 2013 Commentaires (0)

1 2 3 4 5 » ... 7
Un blog

Pourquoi est-ce que j'écris
ces histoires ordinaires ?

Bienvenue à Cuba
Michel Rouger
Pays-prison pour les uns, pays de l'utopie en marche pour les autres : quand on parle de Cuba, la caricature n'est jamais loin. Et si l'on chassait les fantasmes ? Gardons les clichés qui ne sont pas faux - la musique, le rhum, le cigare, les plages... - et pour le reste déposons les idées reçues. S'arrêter, regarder, s'interroger. Cuba, au tournant de son histoire, contrainte de s'ouvrir pour survivre, a beaucoup à dire à un monde désaxé, en recherche d'un horizon plus humain. Surtout ses habitants. Et Juan, le poète et le philosophe, peut-être un peu plus que d'autres. Une amitié s'est nouée avec Histoires Ordinaires. Désormais, deux fois par mois, Il nous raconte ses histoires, des histoires vraies. Merci Juan de nous accueillir dans ta maison, Cuba.

Trinidad en images


Chez Juan Lazaro, le poète philosophe
Chez Juan Lazaro, le poète philosophe


Suivez-nous
Facebook
Twitter
Mobile
Rss



Partager ce site