Menu
 
Impromptus politiques

Prohibition

Dimanche 29 Novembre 2020

prohibition.mp3 Prohibition.mp3  (7.31 Mo)

Je suis né hier,
et déjà aujourd'hui,
j'ai plus de chances
de survivre, que de vivre.

Né au milieu d'une guerre
qui ne dit pas son nom,
une guerre de l'information, de la désinformation
une guerre, de la dissimulation.

Je suis né hier
et déjà aujourd'hui,
je pars avec un handicap dans ma vie,
par mon physique ou, par mon pays,
par sa politique, ou ses nantis.

Je suis né hier,
et déjà demain,
je n'ai plus mon destin en main.
Mourir de faim ou dans mon carton dormir,
tel est trop souvent mon devenir.

Je suis né Humain,
je suis né Terrien,
et pourtant là où je suis né
détermine le chemin à emprunter !

Peu de chance de se détourner de cette route
car de notre intelligence, ils s'en foutent.
Cette société pyramidale
ne m'apporte plus que dalle,
plus elle s'emballe,
plus je me sens mal.

Et pourtant, j'ai un cerveau
Il me sert au boulot, auto, dodo.
Je suis devenu complètement informatique-tic-tic...tic !
Formaté aux mégabit-bit-bit...bit !
Paniqué des médiaboliques-lique-lique...lique !
Les algorithmes ont terrassés mes neurones,
et les ont rendus complètement atones.

Dans notre galère de prolétaires,
on doit ramer de plus en plus vite !
Au gouvernail de ce bateau 
fou qui prends l'eau, et se délite : 
les milliardaires, et leurs élites !

Un monde sans idéal,
sans envie viscérale,
c'est notre monde carcéral,
où on enfouit l'amour,
à coup de peurs, toujours !

Mais quand est-ce qu'on va l'ouvrir ???
On laisse faire sans rien dire !!!
Dans cette société,
y a plus de plaisir,
y a plus de désir,
y a plus d'avenir...
C'est la prohibition des émotions !
Si ça continu, on va finir,
tous disjonctés ! 

Nous nous sommes perdus ! 
Perchés entre deux inconnues : 
garder nos œillères,
en se disant, jusqu'ici tout va bien...
ou nous défendre dans cette guerre,
comme de vrais Terriens.

Notre devise naguère :
Liberté, Egalité, Fraternité,
est gangrenée par notre société !
Alors avant que cela ne nous consume complètement,
nous devons complètement réagir, et guérir !
A petit feu nous mourrions lentement hier,
maintenant nous devons croquer la vie à pleine dent !

Je suis né hier,
et déjà aujourd'hui,
je sais que je vivrai demain,
car je suis né, Humain


Nouveau commentaire :