Olivier Raballand parle du colloque sur la parentalité
Le colloque national Du désir d'enfant au devenir parent  est organisé par Grandir d'un monde à l'autre  le 17 mars 2017 à la Salle festive Nantes Erdre, à Nantes.

Dans cet interview accordé à Laurent Lejard, du site Yanous, Olivier Raballand, l'organisateur explique les raisons de ce colloque. "La parentalité des personnes handicapées est presque une impensée". Le colloque sera l'occasion de réunir parents, grands-parents, professionnel-les, handicapés et valides. On y discutera de contraception, de co-parentalité et aussi de nos peurs.

"Le mouvement d'handiparentalité existe, mais dans l'esprit du grand public et des professionnels du médico-social, ces parents sont des OVNI !" martèle Olivier Raballand qui donne rendez-vous également la veille, le 16 mars, à la projection gratuite du film "Aux yeux du monde" qu'il vient de réaliser ( réservations au 09 72 39 82 86 ou par mél  ) .
le Jeudi 9 Février 2017 à 10:29
Pictotravel.fr, un site qui répertorie exactement 46949 lieux accessibles en France : transports, activités de loisirs, hébergements, restaurants et services mais aussi d’obtenir des renseignements sur les organismes pouvant venir en aide. On peut filtrer la recherche en fonction de ses difficultés personnelles, les différents handicaps étant identifiables avec un pictogramme.

Le fonctionnement est simple. Une fois entré la destination, le voyageur découvre, en fonction de son handicap, ce qui est accessible à proximité du lieu où il veut aller : présentation, photos, plan, descriptifs etc. De quoi se constituer un carnet de voyage agréable, d'autant que le site joue la communauté à fond avec les commentaires des internautes.

Lien avec le site : Picto travel
le Dimanche 29 Janvier 2017 à 13:06
Cahier de la maison à l'usage des intervenants au domicile

A l'initiative de la Commission Nationale Politique de la Famille de l'APF,  ce cahier de liaison est le fruit du travail de  parents en situation de handicap, de proches de personnes handicapées et du groupe national des parents d’enfants handicapés.

Destiné à faciliter l’accompagnement des personnes en situation de handicap chez elle et dans leur famille, il doit permettre de créer des liens entre les différents intervenants. " Maintenir le lien entre les différents intervenants est très important pour un meilleur accompagnement mais aussi pour que chacun puisse communiquer et prendre la mesure de l’intervention de l’autre." explique Agnès Bourdon sur le blog Parents handi, ça roule, " Il est un exemple qui peut être amélioré et adapté pour chaque et par chaque famille. Chaque famille étant unique il n’existe pas de solution adaptée à tous mais des propositions que chacun peut s’approprier."



Vous pouvez le télécharger, grâce au lien :  Télécharger la version PDF  . Pour obtenir la version publisher - contactez le groupe parents handi, en cliquant ici
 
le Jeudi 26 Janvier 2017 à 19:29
Le 5ème colloque national organisé par l'association Grandir d'un Monde à l'Autre, aura lieu le 17 mars 2017 à Nantes. Après avoir parlé d'amour et de sexualité en 2015, le thème de cette année sera consacré à la parentalité des personnes en situation de handicap, avec l'intitulé suivant : "Du désir d'enfant au devenir parent... Quels cheminements quand on a un handicap ?". Idées reçues concernant une soi-disant inaptitude des personnes en situation de handicap à élever un enfant, manque d'outils pour les professionnels accompagnant les personnes handicapées, propres limitations physiques, intellectuelles, sensorielles...

Autant de difficultés qu'il faut pouvoir franchir pour permettre de concrétiser ce désir d'enfant. C'est donc l'objet de ce colloque que de proposer un moment de réflexion, d'échange, afin de faire évoluer le regard sur cette question et apporter des réponses pour les personnes handicapées, leur entourage mais aussi en terme d'accompagnement pour les professionnels.  
le Vendredi 20 Janvier 2017 à 07:38
Depuis 2009, les réalisateurs de ce film, Rémy Viville et Olivier Raballand, suivent une jeune femme et deux couples en situation de handicap intellectuel qui témoignent de leur désir d'enfant, pour l'une, et de leur parentalité pour les autres. Toutes et tous souhaitent montrer "aux yeux du monde" qu'il n'y a pas de petites ou de grandes vies, il y a juste la vie tout entière !

Filmés jour après jour, ils se racontent, ils nous racontent. Les questions de l’auteur, les moments passés avec les personnages ouvrent la réflexion sur notre humanité en général, sur la place de chacun et son rôle dans notre société.
En montrant l’évolution des personnages, le film pose également la question de la parentalité, de notre parentalité à tous.
Qu’est-ce qu’être parent ? Le lien parental n’est-il pas universellement indéfectible ? L’amour d’un parent pour ses enfants n’est-il pas chose universelle ?

La projection en avant-première du film "Aux Yeux du Monde - Du désir d'enfant au devenir parent..." de Rémy Viville et Olivier Raballand, aura lieu le jeudi 16 mars à 18h à la Salle Festive à Nantes ( 251 route de St Joseph ). La projection de 28 mn sera suivi d'un débat avec les réalisateurs.  

​Entrée gratuite sur réservation.au  09.72.39.82.86 ou par mail : zbouvier@mondealautre.fr
 
le Jeudi 5 Janvier 2017 à 18:51
Parentalité et handicap : une heure de dialogue à la radio
Lundi 19 décembre, durant la matinale de RCF, Stéphanie Gallet a animé un dialogue d'une heure sur le thème "Avoir un enfant quand on a un handicap". Ce dialogue, organisé à la suite de la lecture d'"Un parfum de victoire", a réuni Marie-Anne Divet, journaliste à Histoires Ordinaires et coordinatrice de l'ouvrage ; Martine Vermillard-Gateau , puéricultrice, directrice adjointe du SAPPH et Marine Crespin , psychologue clinicienne, spécialisée dans le domaine de la santé et de l’appui à la parentalité et à la grand-parentalité, adhérente à l’association EMDR France. On peut retrouver la présentation de cette émission, à laquelle se sont joint les auditeurs, sur le site de RCF et la réécouter ci-dessous.
le Jeudi 22 Décembre 2016 à 17:48
Le gouvernement décide de créer des aides à la parentalité
Le Comité interministériel du handicap (CIH) s’est tenu le 2 décembre dernier à Nancy, en présence du Premier ministre Manuel Valls, de la ministre du Travail et de Ségolène Neuville, secrétaire d’État auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion. Ce CIH fait suite à celui du 25 septembre 2013 et aux deux Conférences nationales du handicap en 2014 et en 2016.

Au cours de cette rencontre, sont discutées les mesures, véritable feuille de route du gouvernement. 14 actions prioritaires ont été mises en avant dont une concerne la parentalité des personnes en situation de handicap. C'est comme si cela n'existait pas les parents handicapés. C'est comme si, en tant qu'adultes, ils ne pouvaient inclure ce désir dans leur projet de vie. En effet, cette question n'est abordée ni dans la loi de 2005, ni dans ses textes d’application sur la PCH, notamment ceux qui traitent des aides humaines. C’est un angle-mort de la politique de compensation.

Passer du désir d'avoir un enfant à celui de le réaliser nécessite d'avoir les moyens de s'en occuper. Certains parents n'y parviennent pas en raison de leur handicap. Jusqu'à présent, seul le département d'Ille-et-Vilaine avait mis en place des indemnités compensatoires extra-légales.

La nouvelle mesure est textuellement la suivante : Créer des aides à la parentalité dans le cadre de la PCH Cette mesure vise à créer une aide humaine à la parentalité pour les parents d’enfants de 0 à 7 ans : 3 heures par jour pour les parents handicapés moteurs ou sensoriels ayant des enfants de moins de 3 ans ; 1 heure par jour pour les parents avec un handicap mental ou psychique ayant des enfants de moins de 7 ans d’une part et les parents handicapés moteur ou sensoriel ayant des enfants âgés de 3 à 7 ans."

A cela Agnès Bourdon, animatrice du blog  " Parents Handis, ça roule ! "  réagit : " Si c’est une certaine avancée, on est très loin du compte ! L’APF demande une prestation de compensation, et notamment de la parentalité, personnalisée à la mesure des besoins des parents. Quant au type d’aides humaines : TISF (technicien(ne) intervention sociale et familiale, auxiliaire puéricultrice, AMP (aide-médico-sociale), auxiliaire de vie ? Un travail reste à faire et l’APF à travers son groupe parentalité et sa politique de la famille suit de très près ce dossier. Il est encore long le parcours qui mènera à une vraie compensation du handicap personnalisée ! "
 

 
le Jeudi 15 Décembre 2016 à 19:07
" Rien sur nous, sans nous ! "
" Rien sur nous, sans nous ! " Ce slogan des militant-es en situation de handicap a interpelé la rédaction du magazine Silence : quelle serait leur place dans une société de décroissance ? Une société fondée sur la valeur de l'autonomie ne serait-elle pas une société handicapante pour les personnes avec un handicap ? Quelle est la place effective et possible des différentes formes de handicaps au sein des organisations écologiques ?

Dans le dossier " Handicaps : conquérir son autonomie ", le magazine se réfère à l'histoire des mouvements qui ont porté les revendications pour les droits des personnes en situation de handicap, lutte apparue dans les années 60 aux Etats-Unis et relayé en France en 1964 avec le GIHP ( Groupement des intellectuels handicapés physiques ), fondé par G. Combez. Lui et ses pairs exigent des conditions décentes pour poursuivre leurs études. " Ce qui les caractérise peut-être encore davantage, à l'époque, est le fait qu'ils s'entraident et trouvent ensemble des solutions à leurs problèmes communs " écrit la sociologue Eve Gardien, retraçant ce combat peu connu que celui " d'être représenté-e par soi-même "

A travers des exemples de collectifs, l'association française Nous aussi , l'ONG suédois JAG et le réseau international des Entendeurs de voix, la revue Silence nous permet de changer de regard. Les personnes en situation de handicap gèrent elles-mêmes leurs problèmes. Elles se retrouvent pour échanger sur les solutions qu'elles trouvent à partir de leurs expériences, elles revendiquent leurs droits à compensation, leurs droits à vivre en tant que citoyens et citoyennes à part entière.

Pour recevoir la revue avec ce dossier ( 4,60 € + 2,20 € pour les frais de port ), écrire à Silence
9 rue Dumenge - 69317 LYON Cedex 04
le Jeudi 8 Décembre 2016 à 20:16
Le cécifoot est l'adaptation du foot pour les déficients visuels. Un bon moyen également pour participer au changement de mentalité sur le handicap. comme l'explique dans ce numéro de Nousvous ils, l'e.mag de l'éducation, Lucas Ignatowicz, entraîneur de l’Equipe de France de cécifoot.

" L’objectif est de mettre un ballon sonore dans le but adverse en le faisant progresser à l’aide des pieds, tout en empêchant l’adversaire d’en faire autant." c'est ainsi que le définit Handisport sur son site où on trouve les informations sur le règlement, les compétitions et le matériel.

 De ses interventions en milieu scolaire, Lucas Ignatowicz retient que " les élèves se rendent compte que même si les joueurs sont atteints de déficiences visuelles, ils peuvent tout faire d’un point de vue physique : tirer dans un ballon, sauter, courir… Ils font exactement la même chose que les voyants avec quelques adaptations. Leurs capacités sont mêmes décuplées par rapport aux valides : ils utilisent énormément leurs sens et font très souvent appel à leur concentration."
le Jeudi 1 Décembre 2016 à 19:15
En couple et handicapés : comment accompagner les personnes en situation de handicap intellectuel
" En couple et handicapés - Repères pour accompagner les personnes en situation de handicap intellectuel " 'est le titre du dernier livre de Bertrand Morin, kinésithérapeute et directeur de deux établissements pour personnes en situation de handicap mental.  Médiateur, il intervient pour des formations et colloques sur les thèmes de l'affectivité, la sexualité, la parentalité des personnes handicapées. Il a publié Accompagner vers la parentalité les personnes en situation de handicap (Chronique sociale, mai 2013).

Les personnes en situation de handicap mental, quels que soient le degré et le type de handicap, ont toujours une certaine capacité à la réflexion, au dialogue et à la décision, explique Bertrand Morin. Mieux, elles sont souvent beaucoup plus conscientes de leurs possibilités et de ce qui est bon pour elles, que ce qu'on imagine. En matière de vie affective, conjugale et sexuelle, elles n'ont besoin de tiers que pour les accompagner afin d'avancer dans leur réflexion, les aider à surmonter certaines difficultés, et parfois leur permettre de réaliser leurs aspirations.

 


En couple et handicapés - Repères pour accompagner les personnes en situation de handicap intellectuel - Bertrand Morin - Collection: Santé Social, Editions Dunod - 2016 - 192 pages
Prix indicatif : 19 € . 
le Jeudi 24 Novembre 2016 à 19:27
Handitou, l'association où on se cause
L'association Handitou de Cholet lance un groupe de parole et d'écoute sur le thème " Parents - Enfants, vivre son handicap", avec une intervenante professionnelle, Claire Thomas, thérapeute praticienne de la relation d'aide.

Le groupe de douze personnes s'engagera à participer aux six rencontres de deux heures contre une somme symbolique de 6 euros. L'objectif est d'instaurer la confiance afin de faire émerger la parole sur cette relation parfois difficile entre parents et enfants dans le cadre du handicap, comme l'explique Marie-Vinoutha Herlan, la présidente de Handitou, l'explique dans le quotidien Ouest-France : " Dans l’association il y a des parents en situation de handicap et des enfants valides ou l’inverse… Moi-même en tant que maman handicapée, je me pose des questions, je m’imagine des choses sur la façon dont mon enfant me perçoit, il peut en être affecté. D’autres se disent qu’ils ont transmis génétiquement un handicap à leur enfant, etc. Déjà, la relation parents-enfants n’est pas évidente et si en plus, il y a l’intrus, à savoir le handicap, qui s’invite, s’impose, c’est encore plus difficile. Du coup, on a eu l’idée d’un groupe de soutien à la parentalité, avec une tierce personne pour assurer une écoute empathique et professionnelle."
 
Contacts : 06 01 81 27 30, handitou@orange.fr, www.handitou.fr
le Jeudi 17 Novembre 2016 à 18:23
« Un valide et invalide sonnent pareil à l'oreille. Dans notre regard aussi ! » écrit Georges Grard en introduction du magazine qu'il a créé en 2014.

« Une pointe enjouée, jubilatoire, vive et ouverte à la différence ! » L'Handispensable est le magazine qui fait l'handifférence. En parution trimestrielle, quatre numéros pour 20 euros, c'est peu quand on lit les tonnes d'informations qu'il contient : 96 pages pour parler de livres, de musique, d'art et de culture, de sports, d'initiatives économiques, associatives, individuelles et collectives, des portraits d'anonymes et de stars, ici et partout dans le monde.

« Ce magazine se veut le reflet positif de la vie! Il aborde tous les domaines de la vie sociale sans verser dans le pathos, le pathologique, le médical ou le militantisme. » explique Georges Grard « "LʼHANDISPENSABLE" montre que la personne en situation de handicap est un citoyen à part entière, qui a des intérêts communs et qui aspire à participer à la vie de sa cité. Il faut ouvrir le monde des handicaps à tous ! En parler, informer, montrer, espérer, aider, en rire, sʼamuser et porter le « Vivre ensemble » comme un cadeau de la vie ! « Jʼai rencontré des handicapés heureux !». Cette phrase dʼune évidence naturelle est le fondement même de ce magazine. Alors attendez-vous à voir la différence comme richesse, combat, modèle et bonheur »
le Jeudi 10 Novembre 2016 à 19:23
Comme Channel 4  avec  " We're The Superhumans", cette fois-ci c'est  la marque Maltesers qui a diffusé une publicité où la parole a été remplacée par le langage des signes. C'est une première pour une marque à destination du grand public en Grande-Bretagne.

La publicité a été diffusée pour la première fois lors de la cérémonie d'ouverture de jeux paralympiques de Rio sur la chaîne Channel 4 le 7 septembre. D'après le site Business Insider, la marque de chocolat a obtenu un espace publicitaire d'une valeur de 1,3 millions d'euros pour diffuser les trois spots.

Faire de l'humour avec des personnes en situation de handicap n'est pas simple. Deux des spots, d'une durée de trente secondes mettent en scène des femmes qui racontent un moment de leur quotidien. Les histoires inspirées du vécu présentent simplement ces personnes en situation de handicap sur le même pied d'égalité que les personnes valides et le font avec humour.

Cela se discute... L' interview de Pierre Dufour par Franck Seuret sur le magazine Faire Face contribue à la réflexion. Le sociologue travaille sur la manière dont le thème du handicap se décline, entre autres, à travers les représentations médiatiques. "Ce sont des histoires de réussite individuelles qui sont mises en avant. Les questions politiques et sociales sont passées sous silence. Pourtant, les situations de handicap résultent du fait que nous vivons dans une société avant tout conçue par et pour des valides. Et ces réussites individuelles ne changent rien à l’affaire." dit-il.
A lire http://www.faire-face.fr/2016/09/16/super-humains-paralympiques/
le Jeudi 10 Novembre 2016 à 16:52
La place des personnes en situation de handicap dans l'engagement bénévole
Les Ateliers du Bénévolat, organisés par France Bénévolat le 20 octobre dernier, ont abordé un  thème évoqué à plusieurs reprises sur le site Histoires Ordinaires : " La place des personnes en situation de handicap dans l’engagement bénévole ". 

« Le droit au bénévolat pour tous » est l’une des valeurs inscrites dans la charte de France Bénévolat. Prouvons-le à l’égard des personnes en situation de handicap ! Comment le Monde Associatif engage-t-il un mouvement collectif, dans la durée, pour que nous passions du « faire pour » à aussi « du faire avec et par », annonçait le programme

Avec des experts et des témoins d'associations, on y a débattu des résultats de l'Appel à Initiatives lancé par France Bénévolat, la Mutuelle CHORUM, la Fondation SNCF, Malakoff Médéric et Harmonie Mutuelle début 2016 sous le titre « Handi CAP Engagement ». L' étude action, présentée à cette occasion, a pour objectif de " donner à voir l’enrichissement réciproque de l’association et des bénévoles en situation de handicap, de mobiliser les associations dans leur diversité sur leur envie et leur capacité à accueillir et à assurer la participation des personnes en situation de handicap et de valoriser, encourager et essaimer ces pratiques d’accueil et de participation dans la France entière."

L'étude a recensé pas moins de 71 bonnes pratiques qui incitent à une démarche inclusive dans les associations.  France Bénévolat veut en faire une première étape d'un mouvement collectif pour accompagner les associations qui ont envie de s'engager sans trop savoir comment.

Pour télécharger l'étude, cliquer ici
le Jeudi 3 Novembre 2016 à 19:30
le Jeudi 27 Octobre 2016 à 14:47