Laissez le bon temps rouler



Les habitants de Redon (Bretagne) et d'Arnaudville (Louisiane) construisent un futur commun


Rita raconte la naissance de Nunu's



C'est un village cajun, loin de tout. Comment pourrait-on croire que dans ces vieux bâtiment de bois, au bord du bayou Courtableau, il y a une vie artistique intense qui se vit autour du pot-luck, sorte de pique-nique où chacun apporte un plat et le partage ? On y expose, on y crée de la musique et on y danse, en français cajun. C'est NuNu's, l'association de développement créée par l'artiste George Marks.

Avec Mavis, l'initiatrice des Tables Françaises, Rita s'active. Rita, c'est la mère de George. Quand on est dans les bâtiments de NuNu's (Nunu était le petit nom du père de George), on la croise partout : à la cuisine où elle prépare le poisson aux tomates, à la réserve, en grande discussion avec les jeunes volontaires ou dans la grande salle, l'oreille attentive aux échanges avec les français de Redon en Bretagne.

« Quand je serais grande, mon français reviendra back » s'était promis Rita, la petite créole de Cecilia, le village voisin, ce français qui lui a valu d'être fouettée. Aujourd'hui, elle a sa revanche : son français, qu'il soit créole ou cajun, peu importe, il est à elle et elle en est fière. C'est aussi le français du Monde qui vient à elle.

Avec ses mots, elle explique la naissance de NuNu au bord du bayou, cette femme qui a su faire du pot-luck culinaire un pot-luck social.

Marie-Anne Divet

Vendredi 23 Mai 2014

Nouveau commentaire :


Un blog


Un même combat
Michel Rouger
‟Laissez le bon temps rouler”, dit l'adage cajun. Il roule pour les habitants d'Arnaudville, en Louisiane, et de Redon, en Bretagne, qui, depuis 2011, maçonnent ensemble un avenir fondé sur la culture. Des rives de la Vilaine, où le chant, la musique, le conte… nourrissent l'économie depuis 2004, à celles du bayou Tèche, où l'identité francophone se réveille et ouvre l'horizon, se déroule un même combat pour l'espoir. Ce blog ambitionne de le raconter de l'intérieur, avec les habitants eux-mêmes.

La rédaction d'Histoires Ordinaires

Diaporama : la rencontre d'avril 2013

Vidéo


Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile