Laissez le bon temps rouler



Les habitants de Redon (Bretagne) et d'Arnaudville (Louisiane) construisent un futur commun


Des artistes croisent leurs regards



Images de deux des quatre photographes : Myriam Jegat (en h.) et Franck McMains
Images de deux des quatre photographes : Myriam Jegat (en h.) et Franck McMains
D’octobre 2014 à octobre 2016,  huit écrivains et huit artistes visuels de Louisiane et de Bretagne, autant de part et d'autre, sont invités à s'inspirer du travail de quatre photographes dont la Bretonne Myriam Jegat. Le thème qui les réunit est celui du développement durable (écologie, économie, politique et culture). L'opération, intitulée Degrees of  séparation, est sponsorisée par la galerie Ann Connelly Fine Art avec le soutien du Consulat français de la Nouvelle Orléans et en partenariat avec NUNU arts and Culture Collective en Louisiane et Les Articulteurs de Redon que l'on peut retrouver sur notre blog Bretagne-Louisiane. 

Voir aussi sur le site d'Histoires Ordinaires le portrait de Patrice Melnick, qui fait partie des écrivains engagés dans l'opération.

Jeudi 30 Octobre 2014

Nouveau commentaire :


Un blog


Un même combat
Michel Rouger
‟Laissez le bon temps rouler”, dit l'adage cajun. Il roule pour les habitants d'Arnaudville, en Louisiane, et de Redon, en Bretagne, qui, depuis 2011, maçonnent ensemble un avenir fondé sur la culture. Des rives de la Vilaine, où le chant, la musique, le conte… nourrissent l'économie depuis 2004, à celles du bayou Tèche, où l'identité francophone se réveille et ouvre l'horizon, se déroule un même combat pour l'espoir. Ce blog ambitionne de le raconter de l'intérieur, avec les habitants eux-mêmes.

La rédaction d'Histoires Ordinaires

Diaporama : la rencontre d'avril 2013

Vidéo


Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile