Vu, lu, entendu… Moyen-Orient

Au Liban, des réfugiés oubliés - 24/02/2012

Le webdocumentaire de Radio-Canada « Réfugiés oubliés : les Palestiniens au Liban » continue de recevoir des récompenses méritées. Les journalistes Ahmed Kouaou, Nahlah Ayed et Danny Braün y montrent les conditions de vie dans le camp de Chatila où des milliers de Palestiniens sont entassés depuis l'exode de 1948. Nous entrons avec eux dans les ruelles, rencontrons les enfants...

Les enfants de Mahaba au Caire - 08/12/2011

Dans la banlieue du Caire, il y a l’école Mahaba. Située au cœur du quartier des chiffonniers d’Ezbet el-Nakhl, elle a été créée en 1988 par Sœur Emmanuelle et a connu un développement spectaculaire en passant de 200 élèves en 1989 à 2 660 en 2011. Cet établissement modèle, reconnu comme étant le meilleur du Caire, accueille des enfants de toute confession et de toute origine. Son partenariat...

Ahmad, « héros tragique de la révolution égyptienne » - 23/11/2011

Aux yeux des révolutionnaires égyptiens, Ahmad Harara est devenu un symbole. De ses combats place Tahrir, au Caire. il porte les stigmates : il a perdu l'œil droit le 28 janvier et le second le 19 novembre. A lire sur le blog consacré au printemps arabe, de Hélène Sallon, journaliste du Monde.fr.

« Le peuple veut », a dit le peintre - 02/11/2011

Devant la caméra, le peintre Mourad Harbaoui partage, avec ses tripes, ce qu'est la liberté de la création quand souffle le vent de la liberté voulu par le peuple. « Le peuple veut » s'intitulent deux de ses toiles.

Au cinéma : Et maintenant on va où ? - 14/09/2011

Un petit village, au milieu de champs de mines, avec son église et sa mosquée : il sort de la fin d’une guerre qui n’est pas nommée. Chrétiens et musulmans partagent la même pénurie, vont se ravitailler à la même épicerie, boivent et jouent dans le même café et partagent la même douleur de la perte d’êtres chers, enterrés, chacun dans son carré, dans le cimetière.   Mais la haine...

En Egypte, du « printemps arabe » aux bidonvilles - 18/08/2011

 Il y a quelques mois, Mahmoud Salem, 30 ans, s’installait devant son ordinateur portable pour rejoindre des forums de discussion et participer au « printemps arabe ».  Aujourd’hui,  toujours installé devant son ordinateur, il s’est engagé dans une nouvelle forme d’activisme. Avec d'autres blogueurs, il participe à  l’initiative Tweetback qui vise à collecter de...

Un livre de Lina, blogueuse tunisienne - 18/06/2011

Son livre Tunisian Girl, blogueuse pour un printemps arabe, chez Indigène Éditions, vient tout juste de sortir pour le festival Étonnants Voyageurs. Lina Ben Mhenni, bête noire de « Ben Ali les ciseaux  » pianote sur son mobile. Elle a informé et mobilisé sans relâche à travers Facebook et Twitter et sur son blog atunisiangirl.blogspot.com.  Aujourd'hui, cette enseignante...

Au Yemen, la révolution du "portable arabe" - 11/05/2011

Au Yemen seul 1, 8 % de la population a accès à Internet. Ici les médias ce sont « les portables qui passent de main en main ». Après la révolution Facebook en Tunisie, c’est la révolution Nokia ou du "portable arabe" comme on dit aussi à Sanaa. A lire et à voir sur Street Press le "Carnet de bord de la révolution au Yemen ".   Mercredi 11 mai, la répression s'est de...

Pour la jeunesse Tunisienne une seule priorité, organiser des élections démocratiques - 25/02/2011

Slim Amanou est l'emblème des jeunes Tunisiens qui ont utilisé internet comme "support à la révolution" comme il le précise lui même dans l'interview qu'il a donné à Respect Mag. "Sans médias, ni relais, point de révolution" précise-t-il. Mais, ramenant ainsi le média à sa juest place, il ajoute immédiatement : "Même avec la mobilisation de tous les réseaux et modes d’expression sur le web, la...

La Révolution peut se passer d'Internet... - 04/02/2011

On a beaucoup parlé de la "Révolution Web 2.0", en Tunisie comme en Egypte. Mais Internet n'est qu'un outil: quand le pouvoir égyptien a bloqué les réseaux, il n'a pas stoppé la Révolution...
1 2 3 4


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

Les vieux

Papy Michel (Drucker), 76 ans, publie 286 pages "pour rester jeune" tout en attaquant de nouveau le "jeunisme ambiant". N'y a-t-il pas là une sorte d'antilogie, pourrait chuinter notre académicien chenu Valéry Giscard, 92 ans ? Vouloir rester jeune quand on est vieux, n'est-ce pas du jeunisme ? En fait, Papy s'accroche, vieille histoire. Brassens lui a pourtant dit que le temps ne fait rien à l'affaire : quand on est, on est. Et surtout pas être et avoir été. Au demeurant, on peut être vieux et dans le vent : face à la dictature de l'instant, ne fait-on pas aujourd'hui l'éloge de la lenteur, l'atout majeur des vieux ? Donc, rester gaillard mais lent, engagé mais lent. Marcher lentement ralentit le temps. Pourquoi courir, pédaler, sauter, pour  « mourir jeune », le pire ? Non, plutôt être vieux. Mourir très vieux. Au final, même, « les vieux ne meurent pas, ils s'endorment un jour... », comme chantait Brel mort trop jeune il y a 40 ans ce mois-ci. Déjà. Comme le temps passe.

Michel Rouger

16/10/2018

Nono