Vu Lu ESS

TEZEA ("Territoire zéro chômeur") grandit - 30/11/2017

Voilà presque un an que l’initiative Territoire zéro chômeur de longue durée a été lancée sur les communes de Pipriac et de Saint-Ganton en Ille-et-Vilaine, avec le soutien d’ATD Quart-Monde. Déjà cinquante emplois ont été créés au sein de TEZEA, entreprise à but d’emploi et non lucrative. Pour tenir ses engagements et renforcer ses fonds propres, l’entreprise lance une campagne de financement...

Énergie : Enercoop fait son chemin - 19/07/2012

Cinq ans après l'ouverture, pour les particuliers, du marché de l'électricité à la concurrence, on ne peut pas dire que le résultat soit brillant... sauf pour EDF et le nucléaire. L'énergie renouvelable, notamment, reste une niche. Mais Enercoop fait son trou tranquillement. Enercoop a été créée en 2004 par une vingtaine d'acteurs (dont Greenpeace, les Amis de la Terre, Biocoop, le Comité de...

Au cœur de New-York, la coop alimentaire de Park Slope - 09/05/2012

Elle est née en 1973 et comptait dix membres. Près de 40 ans plus tard, la coopérative alimentaire de Park Slope en compte 16 000. Une expérience socialiste aboutie en plein cœur de New-York.  En donnant trois heures de leur temps chaque mois , les coopérateurs peuvent acheter des produits d'excellente qualité, le plus souvent bio, à des prix défiant tous les concurrents. On imagine...






Le billet de la semaine

​Bolloré en Indochine


Frappé en ce moment par la fuite de journalistes craignant de subir à leur tour, avec l’intrusion du Groupe Bolloré, la dérive droitière de Cnews, le journal L’Express va pouvoir au moins, dans un premier temps, conter les belles histoires du dit Groupe. La dernière se passe au Cambodge. Par amour du caoutchouc, le groupe  français accapare en 2008 des terres ancestrales de l’ethnie Bunong et y plante des hévéas. En 2015, des paysans se rebellent. Suivent divers épisodes. Le dernier a eu lieu le 2 juillet devant le tribunal de Nanterre et a été marqué par une belle victoire du droit français : celui de Bolloré contre les paysans cambodgiens incapables, ces indigènes, de fournir des droits de propriétés en bonne et due forme. Pour prix de leur toupet, ils devront payer en outre une indemnité de procédure au planteur français. L’avocat des Bunongs a aussitôt fait appel. Suspense. Le prochain épisode de Bolloré en Indochine sera à suivre, dans L’Express bien sûr. 

Michel Rouger
20210708_bollore_en_indochine.mp3 20210708 Bolloré en Indochine.mp3  (1.17 Mo)


08/07/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires