09/01/2014

Parmi nos sites favoris : raconterlavie.fr, le "Parlement des invisibles"



Un site internet, raconterlavie.fr ; des petits livres de 80 pages à 5,90€ ; des récits en PDF ou e-book ; un blog et derrière tous ces textes « la communauté de ceux qui s'intéressent à la vie des autres »… avec son projet « Raconter la vie »,  l'historien Pierre Rosanvallon est en train de créer ce qu'il appelle un « Parlement des invisibles »  pour contribuer à « rendre plus lisible la société d'aujourd'hui et à aider les  individus qui la composent à s’insérer dans une histoire collective ».
 
Tout citoyen est invité à entrer dans ce Parlement pour raconter la vie dans toute sa diversité. Toutes les formes sont aussi possibles -  témoignage, analyse sociologique, enquête journalistique et ethnographique, littérature… -  sans hiérarchie entre elles : «  Les paroles brutes y sont considérées comme aussi légitimes que les écritures des professionnels de l’écrit. » Une vingtaine de récits et une demi-douzaine de livres sont déjà apparus.
 



Nouveau commentaire :







Le billet de la semaine

​Libertés


Combien de Françaises et de Français dans la rue, samedi, pour la marche des libertés contre les idées d’extrême-droite ? Beaucoup, c’est à espérer. Depuis des années, le poison pénètre lentement la société, se niche dans les frustrations, se banalise. La télé Bolloré en fait son fiel, des politiciens leur miel électoral. Logiquement, les interdits ont commencé à céder. Le facho s’affiche. Les groupes identitaires essaiment. Un hurluberlu sorti du Moyen-Âge gifle le Président élu. Ceux-là peuvent s’éclater dans un an, au soir de la Présidentielle, profitant d’une double chance :  l’abstention et les divisions qui opposent les diverses chapelles de la gauche. Il y a là des baffes – symboliques – qui se perdent.  

Michel Rouger
20210610_libertes.mp3 20210610 libertés.mp3  (859.72 Ko)


10/06/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires