Vu, lu, entendu... Europe

"On a retrouvé l'histoire de France"


19/02/2013



"On a retrouvé l'histoire de France"
Jean-Paul Demoule est archéologue et professeur à l'université de Paris-I. Il a été président du principal institut de fouilles en activité sur notre territoire (l'INRAP - Institut national de recherches archéologiques préventives) de 2002 à 2008. À partir des fouilles archéologiques menées sur les sols de France, il a écrit un ouvrage qu'il a intitulé de façon très explicite : « On a retrouvé l'histoire de France ».

Il raconte en effet une histoire de notre pays différente de celle de nos manuels d’histoire et même souvent en contradiction avec eux : une nouvelle histoire de France – concrète et argumentée – et non sa reconstruction idéologique poussiéreuse, voire dangereuse, remontant au XIX° siècle et à la III° République. 

Ainsi, bon nombre de clichés sur nos ancêtres et sur l’histoire de notre territoire sont mis à mal et on y apprend qu’une grande partie de sa richesse et de sa diversité… tiennent à notre métissage, au brassage et au mélange des populations qui existent depuis la Préhistoire. À partir des fouilles menées sur l'ensemble du territoire français, Jean-Paul Demoule nous fait voyager dans le temps et nous fait rencontrer les premiers immigrants arrivés d’Afrique dès la préhistoire, les « colons du Moyen-Orient » qui nous ont appris l'agriculture et l'élevage, il y a quelques 7 800 ans. Il nous emmène à la découverte des quartiers juifs du Moyen Âge et nous rappelle l'influence arabe dans le Sud de la France.

En bref, il nous incite à revisiter, connaissances à la clé, des notions comme celle « d’identité nationale »  ou encore des idées comme celle « d’une permanence et d’une essence de ‘’La France’’.»

Pour aller plus loin, il faut vraiment prendre le temps de lire cet ouvrage, mais on peut aussi se référer à des entretiens avec son auteur comme, par exemple, celui-ci.






Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​2018, la révolte

2018 s'achève et il en restera surtout, non pas la victoire de footballeurs millionnaires, mais la révolte des invisibles qui, soudain, n'ont plus supporté de courber l'échine devant les inégalités brutales économiques et sociales imposée par le pouvoir absolu de l'argent. Il y a cinquante ans, la révolte ouvrière et étudiante contre une société archaïque inaugurait quinze années de transformations profondes, notamment la libération des femmes. Après les “évènements de 68”, les “évènements de 2018” ? La révolte des Gilets Jaunes, largement soutenue par l'opinion, peut-elle annoncer un nouveau moment historique où la réduction des inégalités et la défense de la planète, devenues clairement indispensables et indissociables, seraient devenues priorités politiques ? C'est possible mais il faudra cette fois dominer les démons qui se sont réveillés, ceux de la droite extrême qui rêve, dans tout l'Occident en crise, de ramasser la mise...

Michel Rouger

13/12/2018

Nono