Vu, lu, entendu... Europe

"On a retrouvé l'histoire de France"


19/02/2013



"On a retrouvé l'histoire de France"
Jean-Paul Demoule est archéologue et professeur à l'université de Paris-I. Il a été président du principal institut de fouilles en activité sur notre territoire (l'INRAP - Institut national de recherches archéologiques préventives) de 2002 à 2008. À partir des fouilles archéologiques menées sur les sols de France, il a écrit un ouvrage qu'il a intitulé de façon très explicite : « On a retrouvé l'histoire de France ».

Il raconte en effet une histoire de notre pays différente de celle de nos manuels d’histoire et même souvent en contradiction avec eux : une nouvelle histoire de France – concrète et argumentée – et non sa reconstruction idéologique poussiéreuse, voire dangereuse, remontant au XIX° siècle et à la III° République. 

Ainsi, bon nombre de clichés sur nos ancêtres et sur l’histoire de notre territoire sont mis à mal et on y apprend qu’une grande partie de sa richesse et de sa diversité… tiennent à notre métissage, au brassage et au mélange des populations qui existent depuis la Préhistoire. À partir des fouilles menées sur l'ensemble du territoire français, Jean-Paul Demoule nous fait voyager dans le temps et nous fait rencontrer les premiers immigrants arrivés d’Afrique dès la préhistoire, les « colons du Moyen-Orient » qui nous ont appris l'agriculture et l'élevage, il y a quelques 7 800 ans. Il nous emmène à la découverte des quartiers juifs du Moyen Âge et nous rappelle l'influence arabe dans le Sud de la France.

En bref, il nous incite à revisiter, connaissances à la clé, des notions comme celle « d’identité nationale »  ou encore des idées comme celle « d’une permanence et d’une essence de ‘’La France’’.»

Pour aller plus loin, il faut vraiment prendre le temps de lire cet ouvrage, mais on peut aussi se référer à des entretiens avec son auteur comme, par exemple, celui-ci.






Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Hécatombes

La pollution auxiliaire numéro 1 de la mort. Près de neuf millions de victimes par an, selon une étude publiée mardi, dont 800 000 en Europe et 67 000 en France. Qu'ont bien pu faire ces dernières décennies les géants de la pétro-agro-bio-chimie et de l'automobile pour réduire cette pollution, cette hécatombe ? Rien. Ils continuent de cracher leurs particules à la même cadence qu'ils abreuvent de dividendes leurs actionnaires  et font bosser leurs salariés dont les cancers et les burn-out s'ajoutent à leur bilan. Les catastrophes liées au dérèglement climatique - qui, dès maintenant, tuent, blessent et déplacent des millions de personnes – ne les émeuvent pas davantage. Pas plus que Boeing n'a été ému par les 189 morts d'un premier crash de 737 Max en octobre. Il a fallu 157 nouvelles victimes dimanche, à Addis Abeba, pour que la firme soit acculée et que son action dévisse : au siècle du tout capitalisme, les chiffres de ses victimes devraient voisiner aux infos avec les cours du Dow Jones ou du CAC 40. 

Michel Rouger

14/03/2019

Nono