19/02/2013

"On a retrouvé l'histoire de France"



"On a retrouvé l'histoire de France"
Jean-Paul Demoule est archéologue et professeur à l'université de Paris-I. Il a été président du principal institut de fouilles en activité sur notre territoire (l'INRAP - Institut national de recherches archéologiques préventives) de 2002 à 2008. À partir des fouilles archéologiques menées sur les sols de France, il a écrit un ouvrage qu'il a intitulé de façon très explicite : « On a retrouvé l'histoire de France ».

Il raconte en effet une histoire de notre pays différente de celle de nos manuels d’histoire et même souvent en contradiction avec eux : une nouvelle histoire de France – concrète et argumentée – et non sa reconstruction idéologique poussiéreuse, voire dangereuse, remontant au XIX° siècle et à la III° République. 

Ainsi, bon nombre de clichés sur nos ancêtres et sur l’histoire de notre territoire sont mis à mal et on y apprend qu’une grande partie de sa richesse et de sa diversité… tiennent à notre métissage, au brassage et au mélange des populations qui existent depuis la Préhistoire. À partir des fouilles menées sur l'ensemble du territoire français, Jean-Paul Demoule nous fait voyager dans le temps et nous fait rencontrer les premiers immigrants arrivés d’Afrique dès la préhistoire, les « colons du Moyen-Orient » qui nous ont appris l'agriculture et l'élevage, il y a quelques 7 800 ans. Il nous emmène à la découverte des quartiers juifs du Moyen Âge et nous rappelle l'influence arabe dans le Sud de la France.

En bref, il nous incite à revisiter, connaissances à la clé, des notions comme celle « d’identité nationale »  ou encore des idées comme celle « d’une permanence et d’une essence de ‘’La France’’.»

Pour aller plus loin, il faut vraiment prendre le temps de lire cet ouvrage, mais on peut aussi se référer à des entretiens avec son auteur comme, par exemple, celui-ci.








Le billet de la semaine

Palestine


Notre "guerre" contre le virus et notre couvre-feu apparaissent ô combien ridicules aujourd’hui devant le deuil, la colère et la peur qui envahissent de nouveau la Palestine. A Gaza, en Cisjordanie, à Jérusalem mais aussi cette fois dans les villes israéliennes. De guerre lasse comme l’on dit, l’opinion mondiale avait fini par se détourner du drame des Palestiniens. Les démocraties européennes fermaient les yeux sur une colonisation toujours plus agressive, un apartheid sans complexe, la dérive dans les deux camps de pouvoirs corrompus, l’enracinement d’une extrême droite israélienne jeune et provocatrice. L’Europe ne devrait pourtant jamais oublier que la confrontation qui continue sans fin d’ensanglanter la Palestine est née surtout de son propre passé antisémite et colonial.

Michel Rouger
20210513_palestine.mp3 20210513 Palestine.mp3  (936.86 Ko)


12/05/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires