Vu, Lu, Entendu...

"Les Suppliantes", la tragédie grecque interprétée par des réfugiés, revient à Rennes le 23 novembre


08/11/2018



"Les Suppliantes", la tragédie grecque interprétée par des réfugiés, revient à Rennes le 23 novembre
A l'intérieur du drame des migrants, une aventure extraordinaire. Depuis le printemps 2016, des demandeurs d'asile de dix-huit pays et des habitants de Mayenne interprètent en quatorze langues "Les Suppliantes", une pièce de l'auteur grec Eschyle vieille de 2500 ans racontant 'histoire de cinquante femmes libyennes cherchant asile en Grèce . On peut retrouver dans ce reportage publié en juin 2016 par Histoires Ordinaires l'histoire et la parole des acteurs et actrice réunis par Jean-Luc Bansard du Théâtre du Tiroir de Laval.  Depuis deux ans et demi, de salle en salle, la pièce bouleverse tant elle est d'une modernité criante. 

Elle revient à Rennes le vendredi 23 novembre  à 20h30. Contact et réservation : 02-99-33-201 ou contact@adec-theatre-amateur.fr
Tarifs / soutien solidaire au projet : 12€/ 8€ (adhérent) / 5€ (Sortir, étudiant, demandeur d'emploi).

La soirée est organisé en partenariat avec  le Mouvement de la Paix, Déclic Femmes, la Ligue des Droits de l'Homme, le MRAP, AGIRabc35 et le Collectif de Soutien aux Sans Papiers de Rennes.
 
EN REPLAY CI-DESSOUS LE REPORTAGE DE 52 ' DE FRANCE 3 PAYS DE LA LOIRE





Nouveau commentaire :



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Les routes du rhum

Dimanche, 2 h du matin. Dans quelques heures, l'épreuve mythique sera lancée. Sur un trottoir gît une bouteille vide : la marée humaine n'a pas provoqué que des goulots d'étranglement... Guadeloupe et Martinique bord à bord, la course du rhum anime depuis des jours la cité corsaire. Le rhum coule, irrigue, arrange le sang du conducteur : tiens bon la barre et tiens bon l'volant, hisse et ho ! Bientôt, oscilleront à leur tour quelques pitres à Pointe-à-Pitre. Les rhumiers co-fondateurs de la Route du Rhum il y a 40 ans ont bien maîtrisé les vents contraires de la loi Évin limitant la publicité sur les alcools. Mais du fond d'un verre monte parfois une illumination. "Anglais, nous lancerons une course Saint-Malo – Afrique – Antilles en souvenir de nos grands voiliers négriers qui ont transporté à fond de cale des milliers d'esclaves vers les champs de canne à sucre ! La Route du Rhum Triangulaire".

Michel Rouger

08/11/2018

Nono