08/05/2014

Les Associations Citoyennes dans la campagne européenne



Les Associations Citoyennes dans la campagne européenne
Le Collectif des Associations Citoyennes (CAC) est actif dans la campagne électorale européenne - autant que pendant les municipales -  pour « poser la question du rôle des associations dans la société et d’une démarche participative au niveau des territoires ».

Lire ICI les bases de l'interpellation des candidats aux européennes

Il s'engage aussi dans la lutte contre le projet de "Grand marché transatlantique" qui, de son point de vue, conduirait à un nivellement par le bas des règles sociales, économiques, sanitaires, culturelles et environnementales, aussi bien en Europe qu’aux États-Unis.

Lire ICI l'analyse et les positions du collectif sur cette négociation
 
La pétition "stop TAFTA " que le collectif appelle à signer.

Pour mieux connaître le Collectif des Asssociations Citoyennes

Dans un contexte de marchandisation accrue de la sphère sociale, éducative, culturelle, le CAC est né en 2010 « pour lutter contre l'instrumentalisation et la réductions des associations à leur seule dimension commerciale ». Créé en association en décembre dernier, le collectif « reste une structure informelle où tous peuvent participer ».

Il réunit, autour d'une "charte de principes" (télécharger ici), une centaine de grands réseaux nationaux et plus de 1000 associations locales ou régionales, particulièrement dans le secteur de l'éducation populaire et de la défense environnementale.

Lire ICI   la présentation sur le site du CAC

Une conférence à Rennes le 15 Juin

Gilles Rouby, Président de la FRMJC des Pays de Loire, et Francis le Hérissé – tous deux membres du CA du CAC - feront une conférence sur « la vie associative en France et à Rennes » le 16 juin à 18h30 à l’Espace Ouest-France.









Le billet de la semaine

Dimanche soir


Ainsi, avançant l’été d’une journée, le gouvernement nous permet de fêter jusqu’au bout de la nuit le dimanche électoral. A quatre jours du scrutin, cette largesse ne peut que ravigoter les candidats Marcheurs qui ont dû mal à masquer leur gêne devant le mauvais coup porté à la Loi Molac et à diverses volontés populaires. Elle devrait permettre aussi aux présidents, secrétaires et assesseurs des bureaux de vote de célébrer autour d’un pot bien mérité un engagement citoyen qui fait bien défaut à chaque rendez-vous électoral. Car la démocratie, frappée par l'abstention, pourrait bien, elle, ne pas être à la fête dimanche soir. 

Michel Rouger
20210617_dimanche_soir.mp3 20210617 dimanche soir.mp3  (787.06 Ko)


17/06/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires