La Lettre d'Histoires Ordinaires

L'indépendance d'Histoires Ordinaires


13/01/2021




Adhérez !
Adhérez !
Pour continuer à faire découvrir ces citoyen.ne.s engagé.e.s, votre participation est essentielle. Rendez-vous sur Hello Asso et devenez adhérent.e d'Histoires Ordinaires ! Vous rejoignez un collectif actif d'une centaine de membres et pouvez participer à la vie du site de mille manières.

Partout, près de nous ou à l’autre bout du monde, vivent des gens ordinaires surprenants, à des degrés divers, d’énergie, de créativité, de solidarité, de convictions, de passion pour l’intérêt général, en un mot d'humanité. Ces personnes ou ces groupes, nous allons les rencontrer ; les écouter parler de leurs initiatives, de leurs luttes, leurs bonheurs, et partager tout cela sur le site mais aussi via nos livres et supports audiovisuels. 

Attaché.e.s à l'indépendance du site et attentif.ve.s aux exigences journalistiques depuis déjà 10 ans, nous tenons aussi, notamment à travers l'association loi 1901 Histoires Ordinaires Editions. à ce que le maximum de lecteurs, lectrices participent à la fois au contenu et au développement du site. Vous pouvez d'ailleurs inscrire vos ami.e.s à cette lettre !

Contactez-nous, ce site ne peut exister qu'avec vous !






Le billet de la semaine

Moderna


Enfin un  succès tricolore  dans la compétition  en cours dans nos vaccinodromes, la Dollar’s Cup. Le PDG français du labo américain Moderna est entré dans le club des milliardaires. Avec ce PDG exporté, le pays de Pasteur qui a abandonné sa recherche publique et laissé  son fleuron Sanofi préférer ses actionnaires aux chercheurs, peut un tantinet se consoler de son échec sur le front des vaccins. Cette performance Moderna a surtout quelque chose d’extrêmement moderne. Elle illustre bien le système économique d’aujourd’hui où l’on s’enrichit sur les malheurs et les souffrances des populations, habituellement en  usant et abusant d’une précarité indigne, maintenant en surfant sur une déprime généralisée et sur la mort. Le minimum serait qu’on impose aux bénéficiaires de la tragédie actuelle de rendre à la société un peu du cadeau qu’elle leur offre. Ah non. Restons moderne. Baissons plutôt les revenus des chômeurs.


Michel Rouger
20210408_moderna.mp3 20210408 Moderna.mp3  (1009.51 Ko)



Nono

Le blog de Patrick Lebreton












Nos partenaires

Partager ce site