Solidaires

30/03/2020

Fabrication de masques : les esat et entreprises adaptées à la rescousse


Dans plusieurs régions de France, les travailleurs handicapés d’esat se sont mis, volontairement, à fabriquer des masques pour venir en aide aux soignants et personnel hospitalier.


Fabrication de masques : les esat et entreprises adaptées à la rescousse
C'est le cas de l'Esat de la Croix-Carrée, à Agneaux, dans la Manche, qui s'et lancé dans la fabrication de masques de protection textiles. « Pour permettre aux professionnels d’accompagnements d’être protégés et de protéger les personnes qu’ils accompagnent », explique sur les réseaux sociaux l’établissement qui accueille 180 travailleurs en situation de handicap. L’établissement manque d’élastiques textiles et lance un appel aux dons (communication@apeicm50.org ). L’hôpital Mémorial à Saint-Lô, a ainsi reçu, grâce à la solidarité collective, 25.000 masques chirurgicaux, 13.000 charlottes, 5.500 masques FFP2, qui permettent au personnel de « pratiquer les gestes invasifs sur les patients », sans risquer une contamination - Ouest-France du 26 mars.
 
Près de Bressuire, particuliers, petits commerçants, industriels du vêtement et esat, tous sont mobilisés pour aider, au mieux, à la fabrication de ces masques qui manquent cruellement un peu partout. Une dizaine de salariés volontaires de l’entreprise JC Confection à Moncoutant sont revenus pour aider à la confection de milliers de masques. Contact auprès de l'Esat, au 05 49 74 11 21 – Le Courrier de l’Ouest du 27 mars.
 
Alsace Entreprise adaptée lance un appel à volontaires pour la confection de masques chirurgicaux. L’association recherche des volontaires, travailleurs d’ésat et d’entreprise adaptée, salariés, familles, amis, bénévoles, partenaires, pour lancer une production de masques chirurgicaux à compter du 30 mars : « Nous avons besoin de couturiers et couturières pour l’assemblage des pièces selon un mode opératoire précis. La confection se déroulera à l’Esat de Colmar, en réponse à une commande de l’Agence régionale de santé d’Alsace. Le Pôle Textile Alsace se chargera de livrer les matériaux déjà coupés et prêts à être montés. Toutes les dispositions seront prises pour garantir l’application des mesures d’hygiène et de sécurité.». Réponses à Tania Meyer, directrice du Pôle Entreprise Adaptée par mail (tmeyer@adapeipapillonsblancs.alsace ). ICI.
 
La Tête dans les nuages, une marque de bean-bags dont les toiles sont issues du réemploi, a répondu à l’appel du Centre 77, un centre médicosocial seine-et-marnais, en transformant son atelier de confection en centre de production de masques réutilisables. Et en s’appuyant sur un réseau de bénévoles monté au pied levé et sur son partenaire privilégié l’Esat des Muguets à la Courneuve –Environnement magazine du 30 mars.
 
"Brigitte couture" et l’Esat "Les Pins" de Rieumes en Haute-Garonne sont à l’œuvre depuis le début de la crise sanitaire pour confectionner des masques – La Dépêche du 26 mars.
 
T.R.

​Cri d’alarme de l’Unapei : le secteur médico-social est en souffrance

L’Unapei rappelle que toutes les catégories de population sont touchées par la crise sanitaire, sans épargner les personnes déjà en situation de fragilité et de vulnérabilité : « Depuis plusieurs jours, les associations de ce mouvement sont confrontées aux premiers décès et à un nombre grandissant de cas graves de personnes en situation de handicap. Les professionnels du médico-social, les bénévoles mais aussi les familles qui accompagnent au quotidien les personnes en situation de handicap se retrouvent, aujourd'hui, seuls, très souvent désemparés, face à une situation de plus en plus dramatique. Plus que jamais mobilisés, les professionnels du médico-social doivent gérer l'ingérable bien au-delà de leurs métiers d'accompagnants. L'Unapei demande, sans délai, de l'aide, du soutien, du matériel de protection, des dons pour qu'aucune personne ne soit laissée de côté. »
 
Des personnes handicapées en garde à vue !
 
L’association demande, entre autres, qu'un message soit adressé aux agents en charge des contrôles afin de les inviter à accepter la présentation des supports d'attestation en FALC (facile à lire et à comprendre), mais également à faire preuve de tolérance, dans la mesure du possible, envers ces publics spécifiques et vulnérables. Les associations ont en effet constaté de nombreuses amendes et même des gardes-à-vue pour des personnes n'ayant pas accès à la lecture et ne possédant pas d'attestation adaptée…

Mouvement citoyen de 900 000 personnes handicapées, familles, amis, professionnels et bénévoles, l'Unapei regroupe 550 associations qui accompagnent tout au long de leur vie 200 000 personnes handicapés, enfants et adultes, intellectuels et cognitifs. Chaque année, 15 000 enfants naissent avec un handicap intellectuel dont la moitié avec des déficiences sévères.
 



Nouveau commentaire :







Le billet de la semaine

​Democratic Circus


Tombera, tombera pas ? Les citoyens de cette Terre vont-ils devoir assister quatre ans encore aux calembredaines et agressions du politicien le plus puissant et le plus foutraque du monde ? Le suspense grandit à trois semaines du scrutin d'autant que Trump ne quittera pas facilement la piste, sa sortie pourrait même se révéler interminable et explosive. En fait, tout est possible tant le système électoral américain est peu démocratique. Au terme d'une campagne comme d'habitude crapoteuse et noyée sous les dollars, il n'est pas impossible que le suffrage universel soit de nouveau bafoué. En 2000, le démocrate Al Gore,  défenseur du climat, avait gagné mais c'est le républicain Bush le cruche, pyromane au Moyen-Orient, qui avait été élu. En 2016, Trump, bien que battu de 2,7 millions de voix, a gagné. Quoi qu'il arrive, la Trump Parade finale dira beaucoup de l'état de la démocratie outre Atlantique.

Michel Rouger
vocal_001_9.mp3 Vocal 001.mp3  (550.45 Ko)


14/10/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires