Vu, lu, entendu...

18/10/2011

En librairie : « Si tu cherches la pluie, elle vient d'en haut »



En librairie : « Si tu cherches la pluie, elle vient d'en haut »
 Alors que s'est abattu, en septembre, sur les amateurs de lecture, ce qu'il est convenu d'appeler « la rentrée littéraire » (quelque 650 titres cette année), j'ai envie de vous dire un mot sur ce livre paru à l'automne 2010, récompensé en juin 2011 par le prix Ouest-France/Etonnants Voyageurs. Un petit livre de 126 pages, paru chez un « petit » éditeur, un livre pourtant que l'on n'oublie pas et qui vous touche au plus profond de vous-même pour qui s'intéresse à la marche du monde.

« Si tu cherches la pluie, elle vient d'ailleurs » nous parle de l'Algérie, un pays si proche et pourtant si lointain. A travers le destin d'un couple de la classe moyenne, il nous fait saisir l'horreur et la douleur de ces années de plomb dont le pays est loin d'être vraiment sorti, même si le niveau de violence a sérieusement baissé. Un livre dur, jamais gratuitement, un livre fort.  

Clarisse Lucas
 
« Si tu cherches la pluie, elle vient d'en haut », de Yahia Belaskri, Editions Vents d'Ailleurs
 
 


Tags : Livres







Le billet de la semaine

​Que d'histoires...


Jeudi soir 18 septembre 2010. Un clic et Marcelle, Simon, Francis,  Magali, Vincent... se retrouvent soudain sur le net, partageant passions et combats, idées et énergie. Ils, elles, ont 22 à 88 ans, sont retraité.e.s de La Poste, fermier écolo, éducateur, cheffe d'entreprise, étudiant. Leurs histoires, ordinaires et si peu banales, sont les premières d'une longue série : 478 exactement dix ans plus tard sur le webmagazine, les blogs, les livres, le webdoc. Des centaines de milliers de lecteurs sont passés, se sont arrêtés sur l'une ou l'autre, y ont puisé des moyens pour surmonter le désenchantement ambiant, leur sentiment d'impuissance, imaginer, créer déjà un monde un peu meilleur. Alors, bien sûr, on va continuer. Ces dix ans sont une étape. Un travail est engagé pour consolider économiquement le projet pour le transmettre dans les années prochaines à une génération plus jeune. Cette fois encore, les lectrices et lecteurs, devenus sociétaires, nous y aideront. Et contre les virus qui accablent les humains, Histoires Ordinaires va continuer avec tant d'autres à propager le meilleur des vaccins, l'engagement.

Michel Rouger
vocal_001_13.mp3 Vocal 001.mp3  (695.58 Ko)


19/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires