(Dé ?)confiné·e·s

27/03/2020

Du clip jubilatoire CO-RENNES-A-VIRUS à la Symphonie confinée "La tendresse"



65 musiciens, une trentaine de danseurs, des monteurs, réalisateurs, techniciens... Sous la direction artistique d'un des leurs, Edouard Leys, le "collectif confiné" improvisé CO-RENNES-A-VIRUS a réalisé en huit jours une entreprise improbable : un clip de 8'30 jubilatoire et survitaminé à partir de 170 pistes audio et autant d'extraits vidéo enregistrés à distance, chacun avec les moyens dont il dispose dans son lieu de confinement.
 

Dans le même esprit, Valentin Vander a réuni 45 musicien, musiciennes,  chanteurs et chanteuses depuis leur lieu de confinement pour interpréter "La tendresse", la chanson immortalisée par Bourvil en 1963, en soutien aux victimes de la pandémie de Covid-19.  



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires