(Dé ?)confiné·e·s

27/03/2020

Du clip jubilatoire CO-RENNES-A-VIRUS à la Symphonie confinée "La tendresse"



65 musiciens, une trentaine de danseurs, des monteurs, réalisateurs, techniciens... Sous la direction artistique d'un des leurs, Edouard Leys, le "collectif confiné" improvisé CO-RENNES-A-VIRUS a réalisé en huit jours une entreprise improbable : un clip de 8'30 jubilatoire et survitaminé à partir de 170 pistes audio et autant d'extraits vidéo enregistrés à distance, chacun avec les moyens dont il dispose dans son lieu de confinement.
 

Dans le même esprit, Valentin Vander a réuni 45 musicien, musiciennes,  chanteurs et chanteuses depuis leur lieu de confinement pour interpréter "La tendresse", la chanson immortalisée par Bourvil en 1963, en soutien aux victimes de la pandémie de Covid-19.  



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique






Le billet de la semaine

​Democratic Circus


Tombera, tombera pas ? Les citoyens de cette Terre vont-ils devoir assister quatre ans encore aux calembredaines et agressions du politicien le plus puissant et le plus foutraque du monde ? Le suspense grandit à trois semaines du scrutin d'autant que Trump ne quittera pas facilement la piste, sa sortie pourrait même se révéler interminable et explosive. En fait, tout est possible tant le système électoral américain est peu démocratique. Au terme d'une campagne comme d'habitude crapoteuse et noyée sous les dollars, il n'est pas impossible que le suffrage universel soit de nouveau bafoué. En 2000, le démocrate Al Gore,  défenseur du climat, avait gagné mais c'est le républicain Bush le cruche, pyromane au Moyen-Orient, qui avait été élu. En 2016, Trump, bien que battu de 2,7 millions de voix, a gagné. Quoi qu'il arrive, la Trump Parade finale dira beaucoup de l'état de la démocratie outre Atlantique.

Michel Rouger
vocal_001_9.mp3 Vocal 001.mp3  (550.45 Ko)


14/10/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires