22/05/2014

Dans l'actualité européenne, smic et revenu universel.



Dans l'actualité européenne, smic et revenu universel.
Depuis des siècles, les philosophes ne s’accordent pas sur la nature du travail. Le travail est-il aliénant par définition ou bien moyen de reconnaissance et d’intégration sociale ?  Et si, pour dépasser ce dilemme, le travail était fondamentalement ambivalent ?  Cette discussion traverse la question du "revenu d'existence", appelé aussi revenu de base inconditionnel ou allocation universelle.

S'appuyant sur l'actualité qui voit à deux mois d'intervalle les Suisses appelés à se prononcer pour l'instauration d'un Smic (à 4000 CHF) et d'un revenu de base inconditionnel (à 2500 CHF), Jean-Marie Harribey - Maître de conférences d’économie à l’Université Bordeaux IV- dans un article sur son blog Alternatives économiques, apporte un éclairage savant et argumenté à cette controverse économique et philosophique passionnante.

Précision : l'auteur se situe du coté de ceux qui mettent en doute la pertinence et la faisabilité de l'inconditionnalité et du caractère universel de cette allocation, contestant notamment les fondements du raisonnement économique de ses partisans.

A lire sur son Blog d'ALTERNATIVES ECONOMIQUES"

Pour poursuivre la réflexion

Un article de Wikipédia donne des références intéressantes sur le revenu universel en précisant les différentes acceptions du concept, en situant des expérimentations au niveau international et en présentant les deux branches du mouvements, celle à tendance libérale et celle à tendance marxiste. 

Et si vous disposez d'une heure trente, vous pouvez visionner sur You tube  « Le Revenu de base – une
impulsion culturelle », un film-essai  qui explique, défend et argumente l’idée d’un revenu de base inconditionnel . Réalisé par Daniel Häni et Enno Schmidt, le film est sorti en 2008 en allemand et a été sous-titré depuis dans plus de dix langues.
 










Le billet de la semaine

Surprise !


Se’praaïz ! disons car il s’agit bien entendu des cent premiers jours du président américain Jo Biden. Même Philippe Martinez, le leader ombrageux de la CGT, est impressionné. Et il y a de quoi. Voilà soudain, après quarante ans de triomphe néolibéral, l’Etat-Providence réhabilité, la justice sociale et l’investissement public redevenus priorités, de même que les enjeux nouveaux, du climat au racisme policier. Attendons de voir si Roosevelt est vraiment de retour mais l’audace des cent jours de Jo le vétéran, 78 ans, envieillit tout d’un coup les jeunes présidents du passé : les Clinton (46 ans), Obama (47 ans). Ou du présent : Macron (39 ans). Envieillit aussi la gauche tricolore éclatée dans des chapelles d’un autre siècle au risque de faire passer une Trump française. Mais qui aurait prédit ce Biden nouveau il y a un an ?  Alors, une surprise française l’année prochaine ?  

Michel Rouger
20210429_surprise.mp3 20210429 Surprise.mp3  (1.07 Mo)


29/04/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires