14/02/2013

Agir : ces banques françaises qui spéculent sur la faim



Agir : ces banques françaises qui spéculent sur la faim
En rendant la nourriture plus chère, la spéculation sur les matières premières agricoles est une cause majeure de la malnutrition dans le monde, davantage encore que l'accaparement des terres des pays pauvres par des sociétés étrangères. Ces spéculateurs, aux deux-tiers, sont des banques et autres organismes financiers. Oxfam France vient de sortir ainsi un rapport instructif sur le rôle des banques françaises en la matière. « En 2012, indique l'ONG, elles possédaient au moins 18 fonds participant à la spéculation sur les produits dérivés des matières premières, pour une valeur de près de 2,6 milliards d’euros. La BNP Paribas possède à elle seule plus de la moitié de ces fonds. La plupart ont été créés depuis la crise alimentaire de 2008. »

Oxfam France a lancé le 12 février une nouvelle campagne intitulée « Banques : la faim leur profite bien » - . Cette campagne, qui durera jusqu’en juin, vise à interpeller les PDG des grandes banques françaises afin qu’ils mettent fin à ces activités. 








Le billet de la semaine

Palestine


Notre "guerre" contre le virus et notre couvre-feu apparaissent ô combien ridicules aujourd’hui devant le deuil, la colère et la peur qui envahissent de nouveau la Palestine. A Gaza, en Cisjordanie, à Jérusalem mais aussi cette fois dans les villes israéliennes. De guerre lasse comme l’on dit, l’opinion mondiale avait fini par se détourner du drame des Palestiniens. Les démocraties européennes fermaient les yeux sur une colonisation toujours plus agressive, un apartheid sans complexe, la dérive dans les deux camps de pouvoirs corrompus, l’enracinement d’une extrême droite israélienne jeune et provocatrice. L’Europe ne devrait pourtant jamais oublier que la confrontation qui continue sans fin d’ensanglanter la Palestine est née surtout de son propre passé antisémite et colonial.

Michel Rouger
20210513_palestine.mp3 20210513 Palestine.mp3  (936.86 Ko)


12/05/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires