Le conservatoire de musique
1 produit sur 1 au total
Trier par :
Le conservatoire de musique : l'art et la manière
Pour certains, le conservatoire de musique est un lieu de plein épanouissement. Pour d'autres, il est un lieu d'élitisme ou d'excellence. Pour d'autres encore, le meilleur instrument pour dégoûter à tout jamais de la musique. Mais il est là, au cœur de la cité où il diffuse des concerts, propose des cursus d'apprentissage, favorise les rencontres... En réalité, il est en mutation. Que faire de son héritage? Comment se positionner face aux propositions musicales actuelles ? Comment répondre aux multiples usagers ? Lieu de culture et aussi de socialisation, le conservatoire est plus qu'un espace, il est une façon de penser le musical. Basé sur des observations et sur des travaux de recherche, cet ouvrage propose de réfléchir sur les enjeux du conservatoire en prenant position ou en interrogeant des pratiques qui peinent parfois à se renouveler. Il questionne aussi la place et les fonctions des acteurs, du directeur à l'élève.

(Participation aux frais de port : 2,40 €)
10,00 €
1 produit sur 1 au total
Trier par :


Le billet de la semaine

​Le Front en marche

Les brodequins résonnent sur le pavé, des nervis encadrent le défilé : Marine Le Pen est en marche vers l'Élysée. Partie de loin, la colonne frontiste a grossi à chaque carrefour de la démocratie  Au 1er tour de la Présidentielle de 2002, le vieux Le Pen avait obtenu 4,8 millions de voix ; dimanche, l'héritière en a capté 7,6 millions. Le pays s'y est accoutumé. En 2002, les Français s'étaient opposés en masse, aujourd'hui ils regardent passer le défilé, écoutent les poitrines frontistes chanter. En tête, les futurs ministres FN de la Justice, de l'Education et de la Culture crient aussi Les étrangers dehors - Non à l'Europe – Oui à la peine de mort… Devant, la cheffe sourit, le menton triomphant. Sur le trottoir, Mélenchon se tait. Si l'abstention s'étend, si Macron et les autres lui laissent la clientèle des Français qui se sentent abandonnés, elle sera Présidente. Peut-être pas le 7 mai mais dans cinq ans. Ou dix ans. Au pire.

Michel Rouger

27/04/2017

Nono




Webdoc "Les 11 de Saint Péran"







Newsletter