Vu, Lu, Entendu...

Territoire zéro chômeur : les Brestois s'intéressent aussi à Pipriac


09/11/2017



On ne pouvait pas espérer meilleure première année pour l'opération "Territoire zéro chômeur" à Pipriac - Saint Ganton, en Ille-et-Vilaine. En dix mois, l'entreprise TEZEA est passée de 0 à 50 salariés qui travaillent dans des activités très diverses : nettoyage intérieur de voiture, portage de repas, commerce ambulant, collecte d’invendus alimentaires, accueil à la maison de santé, sécurité aux abords des écoles, petite maintenance en établissement scolaire, nettoyage de la signalisation, collecte des dépôts sauvages, désherbage manuel, réparation de palettes, créations en bois de palette, développement de la recyclerie, livraison de bois de chauffage, blanchisserie pour les chambres...

TEZEA fait ainsi référence et est très sollicitée pour partager son expérience dans les médias et les associations. A Brest par exemple, le jeudi 16 novembre à 18 h 30,  à la Fac Segalen (Amphi 1), ATD Quart Monde organise avec les Amis du Monde diplomatique, une rencontre avec le responsable du projet Tezea. "En résumé, rappelle ATD Brest, il s'agit de partir des savoirs, des capacités et des envies des personnes depuis trop longtemps au chômage et de repérer sur un petit territoire  si certains besoins non assurés par le Marché peuvent être couverts par ces personnes. Une Entreprise à But d'Emploi (EBE), est créée qui embauche en CDI ces chômeurs, affectés à des tâches de leur compétence auprès d'associations, collectivités ou entreprises locales."

Voir la page Facebook de Tezea

A relire sur Histoires Ordinaires :
Le reportage de Tugdual Ruellan lors du lancement à Pipriac - Saint Ganton
Le portrait-interview en 2015 de Patrick Valentin, l'initiateur  : 
Ils proposent des lieux sans chômeurs de longue durée ! 




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 2 Novembre 2017 - 09:03 À lire : "Le grand livre des handicaps"

Mardi 24 Octobre 2017 - 08:24 Le riche parcours d'un artiste voyageur



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Peste moderne

Pas de pesticide pour elle. Apparue en Occident par un mélange de productivisme et d'argent fou, devenue rapidement un fléau planétaire, la pac, la peste agrochimique, est d'autant plus redoutable qu'elle a, avant d'empoisonner les agriculteurs et ouvriers qui la côtoient ou contaminer la chaîne alimentaire de la terre à l'assiette, infecté gravement les esprits. Pour les paysans qu'elle a sortis de la misère il y a un demi-siècle, elle reste une croyance exploitée sans vergogne par des prêcheurs mercantiles qui les poussent à surproduire avec l'appui de la FNSEA, cet étrange syndicat qui détruit ses propres adhérents, et celui de l'Union européenne qui s'est toujours couchée jusqu'ici devant le monstre Bayer-Monsanto et autres  empoisonneurs. Contre la peste agrochimique et les multiples maux des industries cyniques, un seul traitement : une double dose massive de mouvement citoyen et de courage politique. Il en existe des stocks inemployés.

Michel Rouger

19/10/2017

Nono