Témoignages... Justice / Inégalités

Les stéréotypes, producteurs des inégalités - 24/04/2014

En assignant des places toutes faites à certaines populations, les stéréotypes jouent un rôle essentiel dans la production des inégalités. Nina Schmidt, de l’Observatoire des inégalités, analyse le fonctionnement de ces processus invisibles. Les femmes ne sont pas douées en maths, les fils d’ouvriers n’ont pas le goût pour les études, les Roms sont des voleurs, les homosexuels efféminés... Les...

Egale à égal, pour progresser vers l'égalité - 09/04/2014

Le "Laboratoire de l'égalité" a lancé la collection "Egale à égal", publiée aux éditions Belin. Les trois premiers titres viennent de sortir. Le Laboratoire de l’égalité s’est fixé trois objectifs principaux : rassembler les acteurs de l’égalité professionnelle, interpeller les décideurs politiques et économiques, et sensibiliser le grand public aux questions d’égalité professionnelle et aux...

Pour Jean-Sébastien - 26/04/2011

Il y a tout juste cinq ans, Stéphane Morin a perdu son fils Jean-Sébastien, 12 ans et demi, victime d'un arrêt cardiaque subit. Depuis, il se bat pour épargner à d'autres un tel drame. C'est une histoire ordinaire, d'un papa ordinaire, que je voudrais, grâce à vous, raconter pour sauver encore plus de vies. Le jeudi 4 mai 2006 mon fils est parti suite à un arrêt cardiaque subit. Jean-Sébastien...






Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

Notre Dame de France

Etouffant le ramdam, le Président a remballé le statut de Première Dame promis à sa mariée lors de sa chevauchée printanière vers le pouvoir. Brigitte (qui n'a d'ailleurs jamais prétendu au rôle d'un Philip d'Edimbourg, le grand consort anglais) va seulement voir sa Maison étoffée, plus de gens, un super standard peut-être. Pour un emploi familial, tapez 1. Un voisin bruyant, tapez 2. Un chat perdu, tapez 3. Etc. Mais pourquoi donc une Première Dame ? En Allemagne, l'époux d'Angela Merkel cultive un anonymat farouche : le rôle, il est vrai, n'est pas fait pour les hommes. Concrètement, la République n'a-t-elle pas ses médiateurs, ses serviteurs ? Pourquoi les Français, pour réveiller une administration parfois ensommeillée, devraient-ils compter sur l'oreiller de la Moitié ? En fait, il y a là, bien sûr, plus qu'un service rendu. Un symbole. Celui d'un peuple de sujets plus que de citoyens.

Michel Rouger

09/08/2017

Nono



Webdoc "Les 11 de Saint Péran"