Histoires Ordinaires parle des anonymes, des invisibles, qui étonnent
Vu, lu, entendu... Amériques

Le peintre cubain José Angel Vincench


01/12/2010

« L’artiste cubain José Angel Vincench, explique François Vallée, grand collectionneur de peinture cubaine, se sert aujourd’hui du langage artistique et de l’histoire de l’art pour faire parler ceux qui ne le peuvent pas, les prisonniers politiques cubains.




Après avoir élaboré son travail autour des croyances cubaines d’origine africaine, établissant un lien entre le social, le religieux, le rituel et le mythe à partir de l’interprétation de symboles et la composition de métaphores poétiques, l’art est ainsi devenu pour lui une arme de confrontation et de dénonciation, un acte de foi dans la liberté et la démocratie. Vincench a créé et continue de créer une des œuvres les plus audacieuses, courageuses, brillantes et importantes de l’art cubain contemporain. »    Réalisation : Michel Ogier   Montage : Stéphanie Chiffaudel  http://michelogier.net/





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Février 2015 - 17:22 Indignation sélective







Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y aussi des tâche nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Voici une liste (non exhaustive). Il suffit de prendre contact avec la rédaction. 

Pour le site

Rediffuser/partager le site et la  newsletter
Animer les comptes Facebook et Twitter
Assurer la veille « qualité » 
Réaliser des versions « audio »
Assurer des tâches administratives
Rechercher des financements
Traduire des textes en breton
Traduire des textes en anglais
Faire le lien entre adhérents
Animer un blog Bretagne (bilingue)
Animer un autre blog local
Animer un blog thématique
Etc.
 

Pour les livres

Signaler libraires et autres lieux de diffusion
Aider des rencontres en librairie et autres lieux
Signaler des évènements, des personnes liées au thème
Lire des manuscrits
Relire pour correction
Participer à la mise en page
Traduire en anglais, en espagnol, en breton
Rechercher des modes de financement
Etc.


Le billet de la semaine

​Musique !

Alors les musiciens sont arrivés. 100, puis 200, puis 300. Au total 350. Ils ont pris place. Place de la République. Des  jeunes musiciens républicains, pas de la Garde Républicaine. Ils ont amorcé Le Nouveau Monde. La symphonie a envahi la nuit parisienne pour une nouvelle Nuit Debout. Elle a étouffé la cacaphonique pollution automobile, effacé le tapage médiatique, recouvert le fracas des casseurs et CRS, brisé les chaînes du terrorisme et de l'état d'urgence, éclipsé le chahut des députés le mercredi, l'assourdissante impuissance des gouvernants. L'Orchestre debout pourrait revenir pour jouer cette fois la 9e Symphonie de Beethoven  ou le Choeur des esclaves de Verdi. Et si un nouvel air envahissait ainsi toutes les grandes places de France,  un air de nouveau monde ?

Michel Rouger 

25/04/2016

Nono



Webdoc "Les 11 de Saint Péran"