Vu, lu, entendu... Europe

Le film « Khaos », pour ne pas oubier les Grecs...


31/07/2012



Un été grec. Celui de l'oubli. Les esprits des autres Européens sont en vacances ou aux Jeux Olympiques. Là-bas, en Grèce, ils restent ensevelis dans les difficultés du quotidien et l'angoisse de l'avenir.  Le film documentaire « Khaos  », réalisé par la journaliste Ana Dumitrescu, et dont la sortie en salle est prévue à l'automne, devrait briser la lassitude qui recouvre l'interminable affaire grecque comme toutes les histoires politiques qui durent trop longtemps. Ana Dumitrescu s'est immergée pendant plusieurs mois dans la population, c'est donc au plus près des gens que « Khaos », en 1h30, raconte la crise dans toutes ses dimensions. 

Pour suivre l'actualité des Grecs

OkeaNews, blog « citoyen indépendant », (où l'on trouvera un long entretien avec Ana Dumestricu )

Greek crisis, blog-carnet de notes de l'historien et ethnologue Panagiotis Grigoriou

On peut re(découvrir) aussi l'approche radicale de « Grèce Générale »,  un 11 mn sorti en mars dernier :









Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 5 Mars 2015 - 16:46 Aidons les Grecs, de peuple à peuple







Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Le mal des soignants

Un mal ronge le milieu de la santé : la violence sur les jeunes en formation. Un nouveau diagnostic révèle même un aggravation chez les futurs infirmier.e.s. Ils se déclarent stressés (78%), épuisés psychologiquement (62%), usagers parfois de psychotropes (27%) et pas seulement à cause du poids des études ou de la précarité qui les oblige à bosser : ils se disent aussi victimes de discriminations (36,5%), de harcèlement (33,4%)... Le milieu n'a jamais été d'une grande douceur mais l'austérité injectée à haute dose depuis des années a mis les soignants eux-mêmes sous tension. Le mal frappe à tous les étages mais le principal c'est que les comptes de la Sécurité Sociale, eux, se portent mieux. 

Michel Rouger

21/09/2017

Nono



Webdoc "Les 11 de Saint Péran"