Planète

La grande mobilisation citoyenne pour le climat


30/09/2015

Cette semaine, ce n'est pas une histoire personnelle que le site veut faire partager mais une histoire collective. Celle des dizaines de milliers de citoyens et citoyennes de tous horizons qui se mobilisent pour le climat à l'approche de la Conférence de Paris début décembre. Un tour d'horizon consacré surtout au pays hôte, la France, complété par le rappel de quelques portraits réalisés précédemment par Histoires Ordinaires.




©Alternatiba
©Alternatiba
Pour s'informer sur le fond du dossier et les évènements en cours, également pour s'engager, deux portes principales. Sur le plan international : le réseau 350.org  fondé aux Etats-Unis par des universitaires engagés sur la question du climat et présent aujourd'hui dans 188 pays. En France, la Coalition Climat 21  qui regroupe plus de 130 organisations de la société civile, des syndicats, des associations de solidarité internationale, des organisations confessionnelles, des ONG de défense des droits humains, de l’environnement ou encore des mouvements sociaux.

Le mouvement Attac est bien sûr en première ligne, multipliant informations et actions. Il a coordonné avec 350.org l'ouvrage Crime Climatique Stop !  L’appel de la société civile  (Éditions du Seuil) qui réunit les voix de personnalités du monde entier (Naomi Klein, Desmond Tutu, Vandana Shiva, Jean Jouzel…). Le mouvement altermondialiste consacre aussi au climat son prochain festival Images Mouvementées organisé du 6 au 22 novembre dans divers lieux de la région parisienne sous le titre Changeons le système, pas le climat ! 

Le mouvement Alternatiba, en pointe également, est un pur exemple de la mobilisation de la société civile. Lancé à Bayonne deux ans avant la Conférence de Paris, le 6 octobre 2013, il a réussi le pari d'essaimer partout à travers la France et même au-delà. Il l'a fait notamment grâce au Tour qui a vu se relayer à vélo des centaines de militants durant 5 637 km à travers 188 territoires. Les étapes ont donné lieu à des rencontres rassemblant 30 à 150 personnes d'où sont nées plus de 110 "Villages Alternatiba" qui sont autant de lieux de propositions alternatives.

Le Tour s'est achevé  le week-end des 26-27 septembre par une manifestation  de plusieurs dizaines de milliers de personnes place de la République à Paris. Un "Village Mondial des Alternatives"  a pu montrer des alternatives concrètes locales et internationales pour le climat et la justice sociale. 

Quatre temps forts durant la Conférence

Localement et à travers le monde, les actions vont continuer à monter en puissance jusqu'à la Conférence de Paris. On peut noter quatre temps forts.

Les 28 et 29 novembre, auront lieu des marches dans toutes les capitales du monde sous la banderole Marchons pour le climat !  À Paris, ce sera le dimanche 29. 

Durant la Conférence, à Montreuil, un "Climat Forum" proposera des centaines de débats, ateliers et conférences et aura comme point d'orgue un “Sommet Citoyen pour le Climat” les 5 et 6 décembre. Au programme là aussi :  un maximum de débats et de présentations d’alternatives concrètes.

Pendant la dernière semaine de la COP21 se tiendra au CENTQUATRE, dans le 19° arrondissement, une “Zone d’Action pour le Climat” (ZAC) où pourront se croiser tous les publics,  des militant(e)s du monde entiers aux scolaires de la région parisienne.  

Enfin, une grande manifestation couronnera le tout le samedi 12 décembre à Paris. Il est à espérer que les chefs de gouvernements seront sensibles à cette vaste mobilisation qui aura traversé leurs opinions publics pendant des mois.


RETROUVEZ LES SUR HISTOIRES ORDINAIRES

Pierre Rabhi, défricheur de l’agroécologie

C’est une herbe folle qui pousse dans la pierraille ardéchoise. La mauvaise conscience de l’agro-industrie. Deux yeux pétillants, une peau cuivrée par le soleil, Pierre Rabhi pionnier de l’agroécologie vit depuis une cinquantaine d’années dans un hameau perdu de l’Ardèche. Au pied des Cévennes. (10 février 2011)

Les sept vies d'un Breton irréductible

À 71 ans, Alexis Robert reste un incurable contestataire. Épousant tous les combats de son temps, le fils de journalier agricole a été tour à tour syndicaliste, pacifiste, apôtre du bio et aujourd'hui de la « simplicité volontaire ». Tout petit déjà… (30 novembre 2010)

​Climat : au Népal, des villageois et des Normands se battent

Tout au nord du Népal, un village se meurt. Dhye, 24 familles, 154 habitants. Depuis une dizaine d'années, les montagnes se dessèchent : manque de pluies à la mousson et de neige sur les sommets. « Ils n'ont pourtant jamais contribué au dérèglement climatique ! », raille Michel Houdan. Lui est Normand et se bat aux côtés des villageois : ils se reconstruisent un avenir, plus bas, à une demi-journée de marche. (19 juillet 2013)

Françoise et Bernard n'aiment pas cette vilaine odeur de gaz

L’idée d'extraire des gaz et huiles de schiste pour répondre au manque de pétrole constitue un risque majeur pour l’environnement et peut freiner les efforts engagés pour le développement des énergies décarbonnées. En Provence, Bernard et Françoise, citoyens engagés, m'ont sensibilisé plus concrètement au problème... (21 juin 2011)

Marie-Thé et Pierre, des écologistes en action au Québec

Marie-Thérèse Thévard et Pierre Gilbert ont fondé l’écohameau de La Baie, au Québec, il y a 25 ans. En arrivant sur cette colline fleurie au son des clochettes des chèvres, vous pensez vous isoler, faire retraite verte. Erreur : vous êtes au cœur de l’action ! (26 février 2015)

​Vert dans le Vermont, un autre rêve américain

Je gardais de Simon l’image d’un jeune "animateur nature" qui n’avait pas son pareil pour vous embarquer dans une randonnée onirique et écologique en forêt de Brocéliande (Bretagne, Ille et Vilaine). Mais pourquoi faisait-il souche, depuis trois ans, outre-Atlantique, dans le Vermont ? (8 novembre 2010)

​La lutte, en trois visages, du peuple des Andes

A l'approche de la Conférence de Paris sur le climat, début décembre, les débats grandissent sur les dégâts de la surproduction sur la Planète et sur les sociétés. En Amérique du Sud, les peuples des Andes se battent aussi pour défendre la Terre, leur mère et la nôtre, à l'image (de g.à d.) de Cancio, le Bolivien, Norma l'Equatorienne, et Ricardo, le Colombien, rencontrés au dernier Festival des minorités de Douarnenez. (23 septembre 2015)





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Novembre 2012 - 06:45 Il combat le monstre de Brocéliande







Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Le mal des soignants

Un mal ronge le milieu de la santé : la violence sur les jeunes en formation. Un nouveau diagnostic révèle même un aggravation chez les futurs infirmier.e.s. Ils se déclarent stressés (78%), épuisés psychologiquement (62%), usagers parfois de psychotropes (27%) et pas seulement à cause du poids des études ou de la précarité qui les oblige à bosser : ils se disent aussi victimes de discriminations (36,5%), de harcèlement (33,4%)... Le milieu n'a jamais été d'une grande douceur mais l'austérité injectée à haute dose depuis des années a mis les soignants eux-mêmes sous tension. Le mal frappe à tous les étages mais le principal c'est que les comptes de la Sécurité Sociale, eux, se portent mieux. 

Michel Rouger

21/09/2017

Nono



Webdoc "Les 11 de Saint Péran"