Vu, lu, entendu... Maghreb

Huile d'Argan : c'était un beau projet...


09/08/2012




Huile d'Argan : c'était un beau projet...
Construite pour améliorer la situation des femmes rurales marocaines et le développement durable d'une production locale protégée en la valorisant sur les marchés européens, la filière Argan fait vivre aujourd'hui deux millions de personnes. L’Union européenne y a injecté 6 millions d’euros entre 2003 et 2010, aux côtés de la coopération allemande et de l’ONG Oxfam.

Mais le système, basé sur les coopératives de femmes, a peu à peu dérivé. Sur 150 coopératives, aujourd’hui, une trentaine seulement a réellement un fonctionnement coopératif ;  les firmes de cosmétiques se sont mises à exploiter le filon... Le gouvernement marocain tente, lui, de reprendre la main. Un article documenté de Magali Reinert à lire sur Novethic





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Novembre 2014 - 08:44 Le film « Retour en Algérie » poursuit sa route







Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Régime

Tous au régime, répètent les journaux. Pas pour nous aider à amincir des corps trop débordants l'été venu. Là, c'est trop tard. Non, le régime, c'est la métaphore préférée des médias pour rendre légers les choix brutaux des gouvernants. Au "régime", ou à la « "diète", les collectivités locales, l'État, la Sécu. Ou bien, pour changer : L'État "réduit son train de vie", "se serre la ceinture". Etc. Trop gras, trop gros, que fondent tous ces milliards en trop ! Bien sûr, les médias pourraient titrer sur les victimes de ces régimes à répétition, les mal soignés, les mal logés. Sur les firmes privées qui font du gras sur des services jusqu'ici gratuits. Ou encore sur les immenses besoins non satisfaits. Eloignés du réel, ils soutiennent au contraire par de doux euphémismes les idéologues de l'impôt allégé et de la diète publique.

Michel Rouger

20/07/2017

Nono



Webdoc "Les 11 de Saint Péran"