Vu, lu, entendu... Citoyenneté / Libertés

« Fini de rire » : un webdoc d'Arte sur le dessin de presse


30/04/2013




À l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse qui a lieu le 3 mai, Arte va diffuser,  le mardi 7 à 22 h 35, un documentaire de 52 mn intitulé "Fini de rire ". Le film, indique la chaîne, « utilise le dessin de presse comme on ouvre un livre d’histoire. Il nous emmène en voyage, à la rencontre des dessinateurs au travail, dans leurs différents contextes sociaux et politiques. Au fil du récit, en Israël, Palestine, Allemagne, Tunisie, France, Belgique et aux Etats-Unis, le film trace les contours des tabous contemporains et s’interroge : où en est la liberté d’expression aujourd’hui ? »
 
On y rencontre Plantu, Aurel, Kichka, Avi Katz, Danziger, Kroll, Hachfeld, Kianoush, Khalil, Willis from Tunis, Daryl Cagle et Ann Telnaes, tous partenaires de l’association « Dessins pour la Paix » que préside Plantu.
 
Mi-avril, Arte a déjà mis en ligne le webdocumentaire Fini de rire qui présente, dans des séquences de 2 à 3 mn, les témoignages de quarante dessinateurs de presse : des témoignages qui dessinent les nouvelles frontières de la liberté d’expression dans le monde.





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Septembre 2013 - 18:22 Palestine : l'espoir d'Oslo vingt ans après







Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

Notre Dame de France

Etouffant le ramdam, le Président a remballé le statut de Première Dame promis à sa mariée lors de sa chevauchée printanière vers le pouvoir. Brigitte (qui n'a d'ailleurs jamais prétendu au rôle d'un Philip d'Edimbourg, le grand consort anglais) va seulement voir sa Maison étoffée, plus de gens, un super standard peut-être. Pour un emploi familial, tapez 1. Un voisin bruyant, tapez 2. Un chat perdu, tapez 3. Etc. Mais pourquoi donc une Première Dame ? En Allemagne, l'époux d'Angela Merkel cultive un anonymat farouche : le rôle, il est vrai, n'est pas fait pour les hommes. Concrètement, la République n'a-t-elle pas ses médiateurs, ses serviteurs ? Pourquoi les Français, pour réveiller une administration parfois ensommeillée, devraient-ils compter sur l'oreiller de la Moitié ? En fait, il y a là, bien sûr, plus qu'un service rendu. Un symbole. Celui d'un peuple de sujets plus que de citoyens.

Michel Rouger

09/08/2017

Nono



Webdoc "Les 11 de Saint Péran"