Histoires Ordinaires parle des anonymes, des invisibles, qui étonnent
Vu, lu, entendu... Travail

Des garages solidaires


31/01/2012




Des garages solidaires
Les initiatives associatives qui cherchent à allier l'objectif de développement durable et la solidarité sociale sont de plus en plus nombreuses sur les territoires. Les entreprises d'insertion sont au cœur de ce mouvement. Elles couvrent un champ très large d'activités. Apparus assez récemment les garages sociaux ou solidaires prennent une place originale. Ils sont particulièrement utiles au moment où la crise fragilise encore davantage les personnes victimes de précarité.

Les garages solidaires remplissent une triple fonction : rallonger en les reconditionnant la vie des véhicules usagés et ainsi lutter contre le gaspillage de matières premières ; rendre ou maintenir des moyens de mobilité à des personnes précarisées qui n'ont pas l'argent pour entretenir leurs véhicules et encore moins en acheter un neuf ; enfin réinsérer et procurer du travail et un revenu aux personnes en grandes difficultés sociales.

Cela offre aussi la possibilité aux automobilistes plus aisés de faire acte de solidarité en donnant leurs véhicules faiblement cotés. Les entreprises et toute organisation propriétaire d'un parc automobile peuvent également contribuer.

Les vidéos ci-dessous illustrent bien ce mouvement.

Un reportage de Télégramme.tv présente le garage solidaire de Carhaix créé en 2007 est un des pionniers.
Le reportage de Format libre (coopérative d'information) présente Solidarauto, à Trélazé, une des plus récente initiatives qui sera suivi de plusieurs autres en Maine et Loire.  


Solidarauto à Trélazé




Le garage social de Carhaix







Dans la même rubrique :
1 2 3


Le billet de la semaine

L'abeille

Quel impact peut bien avoir la percutante enquête de Cash Investigation sur le scandale des pesticides ? Du côté de l'Internationale des empoisonneurs, pas de panique. Une simple piqûre d'abeille. Suffit d'un p'tit coup de ce bon vieux gaucho, et hop, on n'en parle plus. Sauf peut-être, par précaution, à arroser un peu plus large les chercheurs, les experts, les eurocrates, les décideurs. A augmenter la pression sur les politiques, à actionner le Club de l'Europe et autres virtuoses du lobbying. Foi de Monsanto, Bayer, Dow, Syngenta ou ChemChina, nos insecticides, fongicides, herbicides, parasiticides, homicides ont de l'avenir. Du mal sort toujours un bien. Semons les cancers, c'est tout bon aussi pour l'industrie de la santé. Reste les abeilles citoyennes qui reviennent toujours, multiplient les piqûres de rappel, tentent de réveiller une humanité chimiquement soumise. Un jour peut-être... 

04/02/2016

Nono




Webdoc "Les 11 de Saint Péran"








Newsletter