Lu, vu, entendu... Migrants

Des chibanis expulsés, en plein hiver, à Paris


19/02/2015




Des chibanis expulsés, en plein hiver, à Paris
 Jeudi 19 février, juste avant le lever du jour, douze « chibanis », des retraités algériens et marocains de plus de 65 ans, ont été expulsés de l'immeuble vétuste qu'ils occupaient depuis des années 73 rue du Faubourg Saint-Antoine, à Paris. Une vingtaine d'autres personnes ont été expulsées avec eux. Ils se battaient depuis longtemps pour éviter ce moment. Voir à ce sujet le reportage paru dans Libération ainsi que ce webdocumentaire de France 24 sur le drame des vieux immigrés maghrébins.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 11 Novembre 2015 - 17:23 Jungle de Calais : soutien à Rob Lawrie

Dimanche 8 Novembre 2015 - 11:59 Migrants : le Journal des Jungles N° 5 est paru

Vendredi 25 Septembre 2015 - 11:21 Réfugiés : le coup de colère du Secours Catholique







Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Hollanderie

Ça, c'est une vraie hollanderie, dira-t-on un jour. Le terme, expliquera Wikipedia, s'apparente à autodestruction. C'est détruire l'instrument de son pouvoir. Il fait référence au politicien François Hollande, Président de la République (2012-2017), resté dans l'Histoire pour avoir détruit le Parti Socialiste durant son mandat. Onze ans chef du PS (1997-2008) – un record – il incarne aussi l'opération collective de laminage qui a précédé : en économie, la justice sociale sacrifiée à la gestion du libéralisme ; en politique, la bataille démocratique des idées verrouillée au profit de la course aux places. En 2012, sitôt élu Président, il a trahi logiquement ses promesses sociales et appelé près de lui un jeune conseiller libéral, Emmanuel Macron. Lequel, intelligent et ambitieux, l'a lui-même trahi et conquis les bébés PS, jeunes ou déjà vieux, prompts à sentir le vent tourner. Les purs socialistes ont alors entrepris de construire un programme social et écologiste mais il a fallu attendre dix ans, lira-t-on sur Wikipedia, pour que la gauche revienne au pouvoir en battant aux élections de 2027 la droite dure FN-LR et le parti centriste LRM épuisé d'illusions perdues. 

Michel Rouger

21/06/2017

Nono



Webdoc "Les 11 de Saint Péran"