Vu, lu, entendu... Solidarité Nord-Sud

Bananes et ananas : pétition de Peuples Solidaires


26/01/2012




Bananes et ananas : pétition de Peuples Solidaires
Dans le cadre de la campagne « Le Juste Fruit ! Pour des bananes et des ananas à teneur garantie en dignité », Peuples Solidaires lance une pétition en ligne « afin que la Commission Européenne s’attaque au pouvoir des supermarchés et régule leurs pratiques d’achat. »
 
« Les supermarchés, » explique Peuples Solidaires, sont les acteurs les plus puissants des filières de la banane et de l’ananas. Ils engrangent d’énormes profits sur ces produits en abusant de leur pouvoir pour s’approvisionner à des prix souvent insoutenables pour leurs fournisseurs. 

Conséquences pour les travailleurs-ses en Amérique latine et en Afrique : violation des droits humains, notamment des droits des femmes, et conditions de travail indignes. salaires insuffisants pour couvrir les besoins vitaux des familles. atteintes à la santé des populations et dégradation de l’environnement dues à l’utilisation massive de produits agrochimiques. »





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Novembre 2014 - 10:08 Toute la semaine : la Solidarité internationale







Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

Notre Dame de France

Etouffant le ramdam, le Président a remballé le statut de Première Dame promis à sa mariée lors de sa chevauchée printanière vers le pouvoir. Brigitte (qui n'a d'ailleurs jamais prétendu au rôle d'un Philip d'Edimbourg, le grand consort anglais) va seulement voir sa Maison étoffée, plus de gens, un super standard peut-être. Pour un emploi familial, tapez 1. Un voisin bruyant, tapez 2. Un chat perdu, tapez 3. Etc. Mais pourquoi donc une Première Dame ? En Allemagne, l'époux d'Angela Merkel cultive un anonymat farouche : le rôle, il est vrai, n'est pas fait pour les hommes. Concrètement, la République n'a-t-elle pas ses médiateurs, ses serviteurs ? Pourquoi les Français, pour réveiller une administration parfois ensommeillée, devraient-ils compter sur l'oreiller de la Moitié ? En fait, il y a là, bien sûr, plus qu'un service rendu. Un symbole. Celui d'un peuple de sujets plus que de citoyens.

Michel Rouger

09/08/2017

Nono



Webdoc "Les 11 de Saint Péran"