Vu, lu, entendu... Afrique

À voir, le film « Kinshasa Kids »


22/07/2013




Sorti en avril 2013 et récompensé par de nombreux prix, le film Kinshasa Kids du réalisateur belge Marc-Henri Wajnberg, raconte la vie d’un groupe d’enfants des rues, choisis parmi les quelque 30.000 enfants rejetés par leur famille qui vivent dans Kinshasa. Le film montre de l'intérieur leur combat pour vivre, pour être considérés comme des enfants normaux, eux qui ont été jetés à la rue parce que considérés comme sorciers. Grâce à Bebson, un musicien déjanté, ils vont monter un groupe de rap pour conjurer leur sort et reprendre le contrôle de leur vie.

Sur la vie et le problème des Chegués, voir aussi  wikipedia et un reportage sur afrik.com  racontant l'histoire d'Esther, 13 ans, ainsi que l'emprise des évangélistes.

                                         
                                         
                                                Dans la revue XXI, un reportage en BD


Dans son numéro 17 (hiver 2012) la revue XXI a publié un récit graphique sur les enfants des rues de Kinshasa signé de l'auteur de BD Hippolyte.

À voir, le film « Kinshasa Kids »






Dans la même rubrique :
< >






Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Régime

Tous au régime, répètent les journaux. Pas pour nous aider à amincir des corps trop débordants l'été venu. Là, c'est trop tard. Non, le régime, c'est la métaphore préférée des médias pour rendre légers les choix brutaux des gouvernants. Au "régime", ou à la « "diète", les collectivités locales, l'État, la Sécu. Ou bien, pour changer : L'État "réduit son train de vie", "se serre la ceinture". Etc. Trop gras, trop gros, que fondent tous ces milliards en trop ! Bien sûr, les médias pourraient titrer sur les victimes de ces régimes à répétition, les mal soignés, les mal logés. Sur les firmes privées qui font du gras sur des services jusqu'ici gratuits. Ou encore sur les immenses besoins non satisfaits. Eloignés du réel, ils soutiennent au contraire par de doux euphémismes les idéologues de l'impôt allégé et de la diète publique.

Michel Rouger

20/07/2017

Nono



Webdoc "Les 11 de Saint Péran"